LE RÈGNE DE KARL FRANZ 1er

2502- 2528 CI

LA Emp. V7 pp.22-24

L’empereur actuel, Karl Franz 1er Holswig-Schliestein, est le descendant direct de cinq empereurs de la même famille. Son père était l'Empereur Luitpold.

Le texte ci-dessous est dithyrambique mais LCI est moins enthousiaste : "bien qu'il ne soit pas aussi remarquable que ses illustres ancêtres, [Karl Franz] est généralement apprécié de tous ses sujets."

Karl Franz sur son GriffonLorsque Karl Franz, Prince d’Altdorf et Comte du Reikland, fut élu Empereur en 2502, l’Empire connaissait une période de paix et de stabilité relatives. Cependant, le nouveau souverain savait qu’une telle situation ne durerait pas et qu’il lui faudrait tout son talent de général et d’homme d’état pour protéger son peuple comme ses domaines.

LE GÉNÉRAL

Souhaitant affirmer la puissance militaire de l’Empire durant son règne et bien montrer à ses voisins qu’il n’est pas homme à se laisser faire, l’Empereur décida qu’une démonstration de force ne pourrait que renforcer sa position.

Depuis la Grande Guerre contre le Chaos, le nombre des hommes-bêtes et des adorateurs du Chaos n’avait cessé d’augmenter. Les conseillers de Karl Franz lui apprirent qu’au nord, les vents de magie soufflaient à nouveau avec force. Cela prendrait quelques années ou plusieurs décennies, mais les marauders reviendraient fatalement, poussés par l’expansion des Désolations du Chaos. Les pillards nordiques, devenus plus hardis les années passées, avaient causé des ravages chez les peuplades habitants les rivages de la Mer des Griffes, détruisant des villes entières et capturant le bétail et les femmes. En réponse, le premier acte de Karl Franz fut de marcher vers le nord à la tête d’une armée pour renforcer celle de Theodoric Gausser, Comte Électeur du Nordland. Gausser n’avait aucun moyen de prévoir où les nordiques frapperaient la fois suivante, mais l’Empereur avait avec lui quelques-uns des plus puissants sorciers de l’Ordre Céleste, dont les membres ont le pouvoir de lire l’avenir dans le mouvement des astres.

Lors de l’attaque suivante des nordiques, les pillards furent accueillis par des salves de balles et de carreaux d’arbalètes tirées par des soldats soigneusement dissimulés, et leurs navires furent coulés par des tirs de canon d’une précision effrayante. Des centaines de nordiques moururent sans combattre, leurs corps entraînés au fond de la mer par leurs lourds hauberts, et ceux qui parvinrent à atteindre le rivage étaient attendus par des rangs disciplinés d’épéistes, de lanciers et de hallebardiers. Les pillards furent massacrés jusqu’au dernier, et l’Empereur lui-même mena la charge contre l’ultime mur de bouclier ennemi.

À mesure que les années passaient, l’Empire continua de gagner en pouvoir et en influence, et Karl Franz engagea d’importants chantiers pour améliorer le sort de ses sujets. Kurt Helborg accomplissait la volonté de l’Empereur, menant les armées de son suzerain au combat contre de nombreux ennemis : les bandits ogres du Tyran Breaskus, les orques des Tours Brisées et les horribles hommes-rats qui infestaient les Collines Hurlantes, site de la célèbre victoire de Mandred contre les skavens.

L’Empereur en personne prit les armes en 2519 à la demande de Marius Leitdorf, Comte Électeur d’Averland. Des rangers nains avaient averti celui-ci qu’une imposante horde de peaux-vertes traversait les Montagnes du Bord du Monde en direction de l’ouest, et les forces d’Averland, mal entraînées et mal dirigée, ne suffirait pas à les arrêter. L’armée de Karl Franz écrasa les orques et laissa des garnisons pour aider les Averlanders à garder leurs frontières.

En dépit de l’aide qui lui avait été accordée, le Comte Fou d’Averland cause des problèmes à l’Empereur, défiant les autres Comtes Électeurs, menant des campagnes insensées contre des ennemis imaginaires et, plus généralement, inquiétant ses voisins. Se rappelant la répression brutale de la célèbre Rébellion Halfling de 2502 et craignant que la situation dégénère, Karl Franz envoya son taciturne champion, Ludwig Schwarzhelm, pour qu’il fasse entendre raison au Comte Électeur excentrique. Les ordres de Schwarzhelm étaient simples : il devait faire en sorte que l’attitude imprévisible de Leitdorf ne mette pas l’Empire en péril.

Ainsi, sous la direction ferme de Karl Franz, par l’intermédiaire de Ludwig Schwarzhelm, Marius Leitdorf nomma de nouveaux conseillers pour refréner ses pires excès. Revenu dans le giron des alliés dignes de confiance de l’Empereur, Leitdorf prévient sans attendre Karl Franz quand les orques envahirent à nouveau le Col du Feu Noir. Ce dernier répondit personnellement à son appel et partit affronter la horde de peaux-vertes. C’est avec une douleur sincère que l’Empereur fut témoin de la mort de Leitdorf des mains du seigneur de guerre orque. Karl Franz brisa le crâne de la créature avec Ghal Maraz, puis expliqua plus tard qu’il avait été guidé par l’esprit de Sigmar dans l’accomplissement de cet exploit.

L’HOMME D’ÉTAT

L’Empire prospéra sous le règne de Karl Franz, bien qu’il y eût toujours des dangers à affronter et des ennemis à combattre. Lorsqu’une crise survint entre le Graf Alberich Haupt-Anderssen du Stirland et Helmut Feuerbach du Talabecland, provinces ennemies depuis l’Age des Trois Empereurs, les autres Comtes attendirent avec appréhension de voir quel camp Karl Franz soutiendrait. L’Empereur se rendit à Talabheim pour négocier la paix entre les deux parties.

Ses talents d’orateur tout comme sa patience furent mis à rude épreuve pour résoudre cette crise, mais les deux rivaux finirent par se rendre à ses arguments et la guerre civile fut ainsi évitée. D’autres conflits larvés ont depuis été résolus par l’intervention de Karl Kranz, aidé en cela par la présence peu rassurante de Ludwig Schwarzhelm. La vue du champion personnel de l’Empereur, son Épée de Justice au clair, est en effet souvent suffisante pour rendre les Comtes Électeurs plus conciliants.

Un autre épisode notable fut le moment où les ambitions territoriales pour le moins agressives du Comte du Nordland à l’égard de la province voisine du Hochland furent contrées par l’intervention du Patriarche Suprême des Collèges de Magie, Balthasar Gelt, et ce à la demande de Karl Franz. [En 2516 CI cf. WDF216 p.66] Gelt se rendit au château de Salzenmund, demeure de Theoderic Gausser, Comte Électeur du Nordland, en tant qu’ambassadeur de l’Empereur. Grâce à ses pouvoirs, Gelt transmuta secrètement l’or destinés à la solde des armées du Comte en plomb. Les mercenaires et les soldats refusèrent de combattre sans être payés et la guerre civile put ainsi être évitée. Dès qu’il découvrit ce qui était arrivé, le Comte Électeur dégaina son Croc Runique, bien décidé à décapiter le sorcier, mais il n’y parvint jamais, le Patriarche Suprême ayant sagement choisi de fuir promptement le Nordland sur le dos de son pégase.

L'Empire doit à Karl Franz un certain nombre d'aménagements :

- La "Convention sur les miasmes" d'Altdorf : L’Empereur a remporté de nombreuses victoires en accordant aux personnes non pas ce qu’elles désiraient mais plutôt ce qu’elles ne voulaient pas que d’autres obtiennent. C’est en utilisant de semblables tactiques qu’il a réussi à convaincre les guildes d’Altdorf de signer la célèbre "Convention sur les miasmes" de 2506 (par laquelle elles sont tenues de verser d’énormes amendes et des frais exorbitants), non pas parce qu’elles croyaient au concept de la propreté d’Altdorf, mais parce qu’elles espéraient que cet accord ruinerait leurs rivales. [HdS p.17]

- Durant son règne, l'Empire s'équipe de lignes de sémaphores entre ses principales villes.

- On peut penser également que Karl Franz, face aux dangers auxquels l'Empire était confronté durant son règne, a été contraint de mener une politique de militarisation intensive. Quoiqu'il n'ait pas pu agir directement sur lles politiques de recrutement provinciales, il aurait pu mener une politique volontariste pour doter les provinces les plus exposées de meilleures armes (canons, Demi-griffons, etc.) et de meilleurs défenses (construction de forts et amélioration des remparts des villes importantes).

[WD#UK 146 (p.44)] :" Les canons et les mortiers sont coûteux et difficiles à produire et c'est ainsi la tâche de l'Empereur de s'assurer que l'Empire a assez d'artillerie. Les provinces peuvent produire des canons si elles le désirent, mais aucune n'est capable de produire autre chose que des armes de petit calibre. Les canons sont construits pour l'Artillerie Impériale et offerts aux différents comtes de L'Empire. Ces canons sont censés être utilisés pour défendre les cités et les villes. Bien sûr, les comtes finissent parfois par les utiliser entre eux, mais techniquement, ils restent la propriété de l'Empereur et peuvent être bougés ou remplacés n'importe quand. Quand on demande à un comte de fournir ses troupes en temps de guerre, il amène aussi l'artillerie qui lui a été prêtée."

LE CHAMPION DE SIGMAR

Comme le craignaient les conseillers de l’Empereur, la menace que faisait peser le Chaos sur le monde se fit plus tangible durant le règne de Karl Franz. Au début de l’hiver 2521, et à l’issue de la pire récolte de mémoire d’homme, la famine s’installa. Le peuple de l’Empire adressait continuellement des prières aux dieux pour qu’ils les délivrent de cette épreuve, cependant que les plus superstitieux croyaient voir en permanence de sombres présages. Une comète à deux queues apparut dans le ciel et les démagogues affirmèrent qu’il s’agissait sans doute du signe de la Fin des Temps. Les rumeurs couraient sur Archaon l’Elu, un puissant seigneur de guerre qui rassemblait une immense armée, telle qu’on n’en avait pas vu dans les désolations nordiques depuis la Grande Guerre Contre le Chaos. Karl Franz savait qu’il lui fallait agir pour sauvegarder son empire. Il envoya en secret des émissaires en Ulthuan pour quérir l’aide des armées du Roi Phénix comme au temps de Magnus le Pieux. Il manda également des messagers auprès du Haut Roi des nains.

Alors que Karl Franz effectuait ces manœuvres diplomatiques, une armée menée par le Grand Théogoniste Volkmar le Sévère fut massacrée sur les plaines glacées du Pays de Trolls, et Grand Prêtre du Culte de Sigmar fut pris par le démon Be’lakor. À la suite de cette défaite, le peuple se pressa dans les temples de Sigmar, pour prier le dieu de mettre fin aux déprédations d’Archaon alors que celui-ci se dirigeait vers le sud. L’invasion étant imminente, l’Empereur convoqua les souverains du Vieux Monde au Conclave des Lumières à Altdorf. Ainsi, les nations humaines, tout comme les nains et les elfes, joignirent leurs forces pour combattre le Chaos.

Kislev s’inclina devant la puissance d’Archaon, l’Ostermark et l’Ostland furent ravagés par les hordes du Chaos. Dans toute cette confusion, le Prêtre-guerrier renégat Luthor Huss présentat un jeune homme nommé Valten à Karl Franz, prétendant qu’il n’était autre que la réincarnation de Sigmar. Huss avait rallié un grand nombre de personnes à sa cause, aussi l’Empereur ne pouvait-il se contenter de l’ignorer. Il confia donc Ghal Maraz à Valten et le nomma Champion de Sigmar, bien qu’il conservât le contrôle de l’Empire et de ses armées. Il ordonna à Kurt Helborg de mobiliser les Comtes Électeurs et leurs forces, et à Ludwig Schwarzhelm de déployer la Grand Bannière.

Middenheim résonnait du fracas des armes alors que les braves défenseurs de l’Empire combattaient les hordes d’Archaon. Les soldats des provinces nordiques refusaient de céder et contrèrent les assauts de l’ennemi jusqu’à ce que l’Empereur et ses alliés leur viennent en aider. Karl Franz mena sa guerre contre les nombreux ennemis de son peuple de façon magistrale. Au plus fort de la bataille de Middenheim, Archaon et Valten se battirent au pied de l’Ulricsberg. Le champion des Puissance de la Ruine fut vaincu, mais il blessa grièvement Valten au cours du duel. Kurt Helborg mena les chevaliers de la Reikguard dans une ultime charge et les forces du Chaos se replièrent. La guerre était terminée, mais le prix à payer était terrible en vérité. On retrouva le corps de Valten, victime de la lame d’un assassin. C’est les larmes aux yeux que Luthor Huss restitua le Marteau de Sigmar à l’Empereur. Karl Franz savait quant à lui que le peuple avait besoin d’espoir après cet horrible conflit, aussi, quand le corps de Valten disparut mystérieusement, il dit à Huss :

« Vous irez parmi le peuple et annoncerez que Sigmar nous a quittés, comme Il le fit voici des siècles. Apportez l’espoir aux gens en cette heure sombre et ne trahissez pas leur foi. Dites-leur que Sigmar m’a laissé Son marteau, gage de Sa confiance. Dites-leur que vous être toujours Son prophète et que vous guetterez Son retour, quand les ténèbres seront sur nous une fois de plus. »

Mais la "Tempête du Chaos" n'était que le début de l'assaut du Chaos sur l'Empire...

CHRONOLOGIE DU RÈGNE DE KARL FRANZ

Le règne de cet empereur n’est quasiment qu'une succession de batailles auxquelles il participe souvent en personne. Vous trouverez ci-dessous une liste de bataille et d'invasions sur le sol de l'Empire durant son règne. L'objectif est aussi de prouver que l'Empire est déjà dans un sale état au moment où déboulent sur lui les armées des frères Glött suivis de la horde d'Archaon...

Batailles non datées :

Batailles de Kurt Helborg [2505 CI +]
- contre les bandits ogres du Tyran Breaskus [LA Emp. V7 p.22]
- contre les orques des Tours Brisées [LA Emp. V7 p.22]
- contre les skavens des Collines Hurlantes, sur le site de la célèbre victoire de Mandred contre les skavens [LA Emp. V7 p.22]

Bataille de Norduin [LA Emp. V4 p.67, LA Emp. V7 p.56] Empire contre Bretonnie. L’Empereur Karl Franz mena la charge de la Reikguard contre le flanc de l’armée bretonnienne qu’il enfonça et ce qui lui permit de prendre l’armée ennemie à revers. Evènement lié (ou pas), on sait qu'en 2515 l’Empereur et son champion, Ludwig Schwarzhelm, se sont rendus en Bretonnie à la tête d’une imposante armée comprenant plusieurs comtes électeurs pour discuter [peut-être n'ont-il pas fait que discuter !] des dernières disputes frontalières [WDF182 p.52].

Bataille des Plaines de Sang [LA Emp. V7 p.56], le courage de l’Empereur permit aux lignes impériales de tenir face à l’attaque enragées des orques.

Contre la horde de Morkhal-hai le Sauvage [LA Emp. V7 p.56], l'Empereur mena ses Joueurs d’Épée en plein cœur la horde nordique et brisa le crâne du général adverse avec Ghal Maraz.

2502 - Sacre de Karl Franz 1er

2502 - Secours du Nordland [LA Emp. V7 p.22, WDF216 p.66]
Le premier acte de l'Empereur ets de mner une armée au secours du comte électeur du Nordland pour repousser une invsaion de Nordiques.

2504 - Massacre le long du Weiss (Reikland ?) [LA ES V8 p22] :
Une armée d’Athel Loren aide l’Empire à repousser une harde de Minotaures. L’Empereur est blessé.

2506 - Bataille de la plaine de Wolfenburg (lien) [WD178 p52] :
Défaite du seigneur orque Morglum Brise-Nuque face au Comte-électeur d’Ostland et à Volkmar le Sévère.

2506 - Bataille du Pont du Destin & Bataille pour Talabheim (lien) [WDF21 &22] :
Une horde d’orques et gobelins traverse l’Averland, le Stirland et est finalement défaite dans le Talabecland.

2507 - Bataille des Piliers Brisés [WDF216 p.66]
Karl Franz mène la Reiksguard dans l’Undrin Angkor pour aider les nains de Zhufbar face aux Skavens.

2509 - Bataille de la tour de Léopold Groeth (lien) [WDF199] :
Bataille en Ostland gagnée par les impériaux.

2510 - Bataille dans le Middenland [LA O&G V8] :
Une armée de gobelins de nuit menée par Spinny Frapp’ dans l’Dos ravage le Middenland. Spinny est finalement vaincu par Kurt Heinwald, le Middenmarshal, et périt sous les roues d’un tank à vapeur envoyé de Nuln.

2510- Bataille du Fort de Sang [LA Emp. V7 p.56, WDF216 p.66]
[Le griffon de l’Empereur] Griffe Mortelle protégea le corps de l’Empereur tombé au combat pendant trois heures, tuant tous ceux qui osèrent s’approcher, jusqu’à ce que la Reiksguard vînt secourir son seigneur. L’Empereur mit plusieurs mois à se remettre de ses blessures.

25l1 - Offensive du Seigneur des Vers [LA GdC p15] :
Tamurkhan le Seigneur de Nurgle, dirige une incursion du Chaos, qui descend des montagnes du Deuil et balaie les Terres Sombres. Avec ses alliés nains du Chaos et une horde de bêtes, il dévaste les Principautés Frontalières et attaque l’Empire par le sud jusqu’à Nuln où il est défait.

2511 - Bataille de Glumbof [LA O&G V8] :
Des gobelins des forêts détruisent la cité impériale de Glumbof et érigent un totem infâme avec les crânes des victimes.

2512 - Bataille dans le Stirland [LA CV V8] :
Des goules ravagent le Stirland.

2514 - Guerre civile dans l'Empire (lien)
Événement ajouté pour expliquer les différences entre les backgrounds du WFRP1 et WFB4.

2512-2515 - Waaagh ! d’Azhag le Massacreur (lien) [LA O&G V4] :
Venant du nord la horde de ce seigneur orque traverse Kislev, l’Ostland et l’Ostermark. Le comte d'Ostermark recruta une petite armée de troupes locales et de Chevaliers Panthères pour tenter de stopper les orques, mais ses troupes en infériorité numérique furent rapidement déroutées à la bataille de la Colline du Boucher. Il est finalement défait par une armée menée par l’Empereur à la bataille d'Osterwald.

2514 -Trahison dans la Drakwald [LA EN V8 p.31]
Les elfes noirs de Draxor Bloodscar se font passer pour des hauts elfes venant aider l'Empereur dans son combat contre les hommes-bêtes de la Drakwald. Les usurpateurs se démasquent pendant une bataille. Prise au dépourvu les impériaux battent en retraite.

2515 - Les Tambours de la guerre & le Massacre de Volganof  (lien & lien) [WDF182 p.52 & LdR V8 p. 452 et suivantes, LA GdC v8]
Alors que Karl Franz est en Bretonnie pour négocier les dernières disputes territoriales (bataille d'Otto von Schpeke -cf. 2520- contre le duc de Montfort ? - WDF90 p.71), l'Empire doit mobiliser des forces contre deux hordes du Chaos. L'une est menée par Sigvald le Magnifique et est contrée par Marius Leitdorf, Comte Électeur d'Averland. L'autre mené par  l’Effroyable Légion du seigneur Mortkin aboutit à la destruction de la cité de Volganof.

2515-2519 - Activité des Hommes-Bêtes et des gobelins des forêts dans la Drakwald [LA BdC V6 p10-11 ; LA O&G V8 p29]
Graktar puis Khazrak contre les troupes de Middenheim, d'Hochland et du Middenland. Bataille d’Helmgart. Bataille d’Elsterweld. Bataille de Sternburg. Plusieurs localités du Middenland et de l’Hochland sont détruites.

2516 (~) - La bataille du Val Sanglant (lien) [Empire at War]
Une armée de l'Ostland est détruite dans les Monts du Milieu dans les orques.

2517 - La bataille des Pinières Sanglantes (lien) [LA Empire V8 p14]
Destruction d’une horde gobelin dans le Reikland. Intervention de l’Empereur qui est blessé.

2518 - Martyre de Taalfjord [LA Emp. V8 p.17]
Victoire de Volkmar le Sévère sur la horde du Chaos de Grakthor Hache de Feu [sans doute au nord de Kislev].

2519 - 2ème bataille du Col du Feu Noir (?) [LA Emp. V7 p.22]
L’Empereur prend les armes pour défendre l’Averland contre les orques

2519 - Tuerie des Six Pinacles [aussi traduit par "Massacre aux Six Pics"] (lien) [LA Emp. V8 p.17, Tempête de magie p.16-19]
Balthasar Gelt et Kurt Helborg défont une armée d'hommes-bêtes dans le Talabecland .

2520 - Le Siège de Middendorf [LA GdC V8 p.15] :
Festus la Sangsue continue d'infecter l'Empire avec ses expériences funestes, et répand une souche de fièvre oculaire si virulente que la mortalité ainsi infligée permet à une horde de démons de se manifester en plein Empire, et d'assiéger la ville de Middendorf.

2520 - 3ème bataille du Col du Feu Noir [LA Empire V6 p.72-75] :
Le seigneur orque Vorgaz Mâchoire de Fer attaque l’Empire. Il est accueilli par une armée combinée d'Altdorf, du Reikland et d'Averland, mené par l'Empereur en personne. Marius Leitdorf, l’excentrique comte électeur de l’Averland, trouve la mort au cours de cette bataille.

2520 - Les batailles d'Otto von Schpeke de Talabheim (lien) [WDF78 & 79] :
Batailles contre le seigneur orque Grimgor Boit’en Fer par des troupes Talabecland.

2520 - Le serment de Grombold (lien) [WDF155 et 156]
Batailles des nains et des troupes du Talabecland contre des orques et des gobelins (menés par le gobelin Uzguz puis par l’orque noir Durkol Krèv'n'Oeil).

2520 - Campagne en Albion (lien)
Les brumes entourant cette île mystérieuse se lèvent provisoirement. L'Empire envoie une expédition.

2521 - Incursion de Surtha Lenk [HdS p. 19]
Sous le commandement de Surtha Lenk, une armée du Chaos envahit le Kislev et s’enfonce dans l’Empire. Les forces du Kislev et de l’Empire subirent plusieurs défaites sanglantes et la ville de Wolfenburg fut pillée et saccagée. Les troupes de Lenk furent finalement vaincues à la bataille de Mazhorod.

2521 - Waaagh! Hachenoire [Le Sang de Sigmar p. 41]
Durant l'été 2521, le contingent de cavalerie nommé les "Cavaliers de la Drakwald" [qui participe à la campagne le Sang de Sigmar] brise la Waaagh ! Hachenoire après l’avoir contournée. [A lire la description, on peut penser qu'il s'agit d'une simple bataille dans le Middenland.]

2522 - "La Tempête du Chaos" (lien)
Archaon l'Élu des Dieux mobilise une grande armée et part en guerre contre les nations du Vieux Monde.
Après une défaite dans le nord (le Grand Théogoniste Volkmar est un moment réputé mort), l’Empereur Karl Franz convoque le "Conclave des Lumières" pour discuter des menaces grandissantes du Chaos. L’invasion traverse le Kislev et s’abat sur l’Empire.
Archaon se dirige sur Middenheim dans l’intention d’y profaner la Flamme d’Ulric. Les forces combinées du Middenland, de l’Ostland et du Hochland ralentissent son attaque. Une armée dirigée par Karl Franz, accompagné de Téclis, parvient à expulser les derniers bataillons de l’armée d’Archaon de Middenheim.
[HdS p.17:]
[Après la Tempête du Chaos,] l’Empire n’est pas encore sauvé, mais il a gagné un peu de temps. Les cauchemardesques laquais d’Archaon sont dispersés. […] La guerre a laminé les armées de l’Empire, et l’Empereur et ses Comtes vont avoir besoin de répit s’ils veulent le reconstruire.
L’Empire lui-même a enduré de cruelles blessures. Les régions du nord et du nord-est sont en ruine. L’Ostland, en particulier, se trouve dans une situation désastreuse car c’est là que s’est déchaînée la furie d’Archaon en tout premier lieu. Le Hochland a également énormément souffert et de nombreuses villes et villages y ont été anéantis, de même que dans l’est du Middenland et du Nordland.
Tout danger n’est pas écarté. Bien que les forces impériales aient vaincu les envahisseurs, les rescapés des armées ennemies se sont réfugiés dans les vastes forêts, depuis lesquelles ils lancent des raids sur les localités survivantes et sur les petits groupes de voyageurs ou de soldats. Et là où il n’y a pas de monstres, il y a des bandits. Les routes ne sont plus sûres, pas plus que les rivières et seul un imbécile voyagerait sans escorte armée.
Dans le nord-est, les populations ont également énormément souffert. Ceux qui ont échappé aux tueries et aux mutations se retrouvent confrontés à une mort lente, par la faim ou les rigueurs des éléments. La famine est pratiquement inévitable, car les hordes d’Archaon ont brûlé toutes les récoltes qu’elles ne pouvaient piller. Les fermiers ont fui ou sont morts en défendant leurs fermes et la destruction des archives provoque des querelles au sujet des titres de possession des terres, ce qui retarde encore les semailles. Les échanges commerciaux sont pratiquement au point mort et certaines régions en sont revenues à une économie de troc. La civilisation elle-même semble sur le point de s’effondrer dans le nord-est et des rumeurs qui parlent de cannibalisme et du retour des cultes interdits se sont propagées jusqu’aux salons d’Altdorf.
Les provinces du sud et de l’ouest s’en sont beaucoup mieux sorties, car elles n’ont pas été transformées en champs de bataille. Toutefois, elles sont tout de même confrontées à de difficiles problèmes. Les perturbations des échanges commerciaux ont déclenché des pénuries, ce qui a accéléré l’inflation et une marée de réfugiés a déferlé sur l’ouest du Middenland, sur le Talabecland et sur le Stirland, mettant les cités et le bon vouloir de leurs citoyens à rude épreuve. Il n’a pas non plus échappé aux dirigeants de certaines provinces méridionales que cette guerre pouvait leur offrir une excellente occasion de régler quelques vieux comptes avec leurs cousins du nord.

A cette date, Kislev est réputé perdu [EoT Nagash p.28] : toutes les terres à l’est de Bolgograd sont envahies. Syrgei Tannarov, Boyar de Chebokov arrive à Altdorf pour prévenir Karl Franz. La Tzarine mènerait toutefois une série de batailles désespérées le long du Lynsk.

2523 - Croisade en Sylvanie [Le Sang de Sigmar] :
Le Grand Théogoniste Volkmar lance une croisade contre le vampire Mannfred von Carstein. Il est vaincu et disparaît.
La Sylvanie fait sécession de l’Empire. Balthasar Gelt, patriarche des Collèges de Magie, lève un Mur de Foi infranchissable autour de la province y enfermant ainsi von Carstein et ses troupes. Ce dernier tient quelques mois avant que la Liche Arkhan le Noir ne rejoigne le vampire et qu’ils ne s’associent pour hâter la résurrection de Nagash, le Grand Nécromancien [OeT - Nagash vol.1].

2524-2528 : Incursion du Chaos "la Fin des Temps" [EoT - résumé perso]

Cf. L'Empire et la Fin des Temps

L'Empire est assiégé par les hordes du Chaos qui se sont regroupées en Kislev. Pour résister à l'assaut, le Patriarche Suprême des Collèges de magie impériaux, Balthasar Gelt, a levé un mur magique qui s’étend d’Erengrad jusqu'aux Montagnes du Bord du Monde : le Bastion Doré. Des sorciers et des prêtres maintiennent sa cohésion grâce aux prières et rituels organisés par de petits groupes répartis sur toute la longueur du mur.
À la Geheimnisnacht 2524, Nagash revient. Il soumet l’ensemble des morts-vivants et charge le comte vampire Vlad von Carstein de défendre l’Empire des humains et le vampire, malgré le scepticisme des impériaux prend techniquement le contrôle de la défense de la partie Est de l’Empire.
Au printemps 2525, les Skavens de Thanquol mènent une attaque planifiée sur Nuln par les égouts. Ils arrivent à prendre la ville et ses derniers défenseurs fuient vers l'Averland.
En 2525 encore, à la bataille de Heffengen, l’Empire et ses alliés de circonstance morts-vivants subissent une cuisante défaite qui fait tomber définitivement le Bastion Doré et ouvre les portes de l’Empire aux hordes du Chaos.
Au milieu de l’année 2525, les frères Glottkin, des seigneurs de Nurgle, attaquent l’Empire. Marienburg tombe au printemps suivie de Talabheim à l’été. À l’automne, malgré l’intervention des Bretonniens et des morts-vivants de Vlad von Carstein, Altdorf est dévastée. Karl Franz, arrivé juste avant l’assaut final, devient in extremis l’incarnation de Sigmar. Sa transfiguration retourne la bataille et la horde de Nurgle est vaincue. Une vague de lumière se répand dans l'Empire et met fin à la corruption qui le frappait. Malheureusement, si Karl Franz/Sigmar est victorieux des forces du Chaos, il ne peut se réjouir : près de la moitié de la population de l'Empire a péri et son plus proche allié, la Bretonnie, a épuisé ses dernières forces pour sauver la capitale impériale. Il sait aussi d’Archaon arrive avec son immense armée.

L’année 2526 est relativement calme sur le front des grandes batailles. La majorité des villes impériales sont déjà dévastées et des bandes du Chaos et de Skavens parcourent désormais le territoire impunément. En 2527, Middenheim est assiégée par les Skavens mais la ville est encore en très bon état. Archaon mène personnellement l’assaut sur la cité qui est finalement prise. Au printemps 2528, Averheim est le dernier bastion impérial et est assiégée par les forces du Chaos. Cette ville finit elle aussi par céder.

Dans les faits, l’Empire est détruit.

Le combat final entre le Chaos et les « Incarnations » des vents de magie se déroule dans les ruines de Middenheim. Le monde est détruit dans l'affrontement.