ALTDORF

Principauté d'Altdorf

WFRP, LCI, HdS
Sources

Les armes d'Altdorf sont d'une remarquable constance à fil des éditions et des jeux (de gauche à droite : WFRP1, WD146 et Uniforms & Heraldry of the Empire).

La cité a 15000 habitants à WFRP1 et 105000 à WFRP2 (voir la remarque sur la page Répertoire géographique). Selon Nains, Pierre et Acier (p40), "le recensement de 2510 CI n'[aurait] comptabilisé que les chefs de foyer payant l'impôt".

Peu d'assaut ennemis arrivent jusqu'à Altdorf. Durant la Fin des Temps, en 2525, la cité est pourtant attaquée par les champions de Nurgle, les frères Glott avant d'être assiégée par les Skavens.

Altdorf est la capitale de l'Empire et la plus riche de ses cités.

Au confluent du Reik et du Talabec, la combinaison des courants a laissé des dépôts boueux importants et le cours d'eau se divise en trois voies plus petites. Les îles sédimentaires qui se sont ainsi formées reçoivent les fondations de la cité d'Altdorf; Capitale de l'Empire, site du Palais Impérial et de la magnifique cathédrale de Sigmar. La cité comporte de nombreux ponts qui bondissent d'île en île. A l'endroit où les canaux du fleuve se réunissent (du côté nord de Altdorf), il y a un grand port qui peut accueillir (compte tenu de la largeur du fleuve) des navires de mer.

La plupart des visiteurs arrivent à Altdorf par bateau mais il existe une route principale qui traverse la cité. Elle mène, au nord-est, vers Middenheim et, au sud-ouest vers la forteresse de Montagne de Helmgart qui garde la passe de La Hachure, dans les Montagnes Grises et reste vigilante face aux raids de la population humanoïdes de cette chaîne de montagnes.

Depuis la périphérie, on peut entrevoir le palais impérial qui se dresse au-dessus du Reik et domine la ville. L'enceinte de la cité, des murs blancs surmontés de toits de tuiles rouges, est une vision magnifique, ainsi qu'une formidable défense pour la cité. Au vu des récents évènements de Kislev, l'empereur Karl Frantz a récemment ordonné que les défenses soient renforcées et, actuellement, les murs sont parcourus par les engingneurs nains, débordant d'activité, qui œuvrent à la consolidation des fortifications existantes.

Il y a des allées et venues constantes de messagers impériaux, d'ambassadeurs des Provinces éloignées et même des représentants de la lointaine Arabie. Les diplomates y viennent de toutes les régions connues pour y mener des négociations, tandis que les nobles et les roturiers fortunés y envoient leurs enfants pour qu’ils reçoivent une éducation et trouvent une bonne épouse. Tout au long de l'année, Altdorf sert en quelque sorte de cour de récréation à la noblesse. Nombreux sont les jeunes nobles qui délaissent les domaines de leurs parents pour rejoindre la cité. Là, ils passent leur temps à boire et à étaler leur richesse dans les rues. Souvent, ils sont supposés étudier à l'Université, mais ils n'assistent que rarement aux conférences. Cette absence aux cours aurait tendance plutôt à soulager les professeurs qui peuvent ainsi se consacrer à des étudiants sérieux ou, pour les plus chanceux, à des recherches; à moins qu'ils ne se contentent eux-mêmes de vivre sur leurs généreux revenus. Les membres des familles les plus riches sont toujours reconnaissables à leurs vêtements opulents et à leurs joyaux scintillants. Aux dires de la population, la cour impériale de Altdorf pourrait, par les nuits sans lune, être visible depuis Nuln.

La cité est renommée pour ses universités, ses bibliothèques, ses sorciers -la capitale abrite les collèges de Magie- et autres aspects de l'étude. C'est là que les plus prometteurs des étudiants du Vieux Monde travaillent sous l'autorité des meilleurs enseignants, pendant que des sorciers d'âge canonique peinent sur des chefs-d'oeuvres magiques qui furent entrepris avant même qu'ils soient nés et qui se poursuivront après leur mort. C'est là, également, que des clercs et des pèlerins venus de tous horizons, viennent rechercher la bénédiction sous les murs de la haute Cathédrale de Sigmar dans laquelle le Grand Théogone tient sa cour. C'est un bâtiment merveilleux, surmonté de nombreuses flèches ornées de sculptures, avec des arc-boutants et des coupoles dorées.

La cité est également un port de commerce bourdonnant d'activité, renforcé par la présence de marchands venus de tous les coins du Vieux Monde. Altdorf est l’un des centres de commerce majeurs de l’Empire, ses salles des comptables et ses marchands s’étant enrichis grâce à l’activité du port.

Derrière le chatoiement du palais impérial et la majesté de la cathédrale de Sigmar, Altdorf a aussi une face sombre. Dans le port et d’autres quartiers sévit une misère noire, là où les ouvriers et les mendiants s’échinent pour survivre tandis que le fruit de leur labeur enrichit les gras commerçants et les fonctionnaires corrompus. Beaucoup de ceux qui sont piégés ici et dans d’autres districts cherchent une échappatoire dans la drogue et l’alcool. Dans le palais fortifié des répurgateurs, les adorateurs du Chaos présumés et leurs victimes sont torturés jusqu’à ce qu’ils parlent. Trop souvent, les noirs filets de l’Ordre prennent également des innocents. Dans la rue des Mille Tavernes, derrière les lanternes de fête et les odeurs alléchantes, des conspirateurs et des cultistes (qui ne sont pas tous humains) fomentent complots et crimes, des plus banals aux plus grandioses. Pour le nouvel arrivant, Altdorf est une ville pleine d’opportunités et de dangers.

Après le recensement de 2510 CI (qui n'a comptabilisé que les chefs de foyer payant l'impôt), Altdorf compterait 1100 nains. La plupart vivent dans les quartiers Metallschlacke et Niederwind à l'est de la cité, les centres du travail du métal et de la pierre. La Guilde des engingneurs, la première de l'Empire, est installée près de l'Ecole Impériale d'Engingneurs. Beaucoup d'armes expérimentales utilisées par l'armée impériale ont été conçues par des engingneurs nains.

Notes sur la carte

La carte précédente est issue de La Campagne Impériale et fait référence. Elle ne correspond pourtant pas à la description d'Altdorf, pourtant contemporaine. En effet, on parle ci-dessus d'une succession d'îles sédimentaires que l'on n'y voit pas. Mais le principal problème vient des ponts sur le Reik : la description du Reik affirme que le dernier pont sur le Reik est à Nuln et la ville est présentéd comme un grand port où arrivent les navires de mer. Comment ces derniers passeraient sous des ponts avec leurs mâts ?
Sachant que le Reik et le Talabec sont comparables à l'Amazone, on a du mal à imaginer une ville qui serait à la confluence de deux aussi grands fleuves... Je ne suis pas seul à me poser la question : sujet sur La Gazette de Nuln (voir les posts du Captain Frakas).

Monnaie frappée à Altdorf [L'Arsenal p6-7] :

L'Empire bat la majorité des pièces en circulation dans le Vieux Monde. Chaque ville frappe sa propre monnaie mais elle se doit de respecter les spécifications définies à Nuln. Dans la pratique, les variations sont monnaie courante. Il est déjà arrivé que la mort qui s'affiche généralement sur le revers des pièces d'Altdorf, soit remplacée par un griffon rampant. Le seul point commun entre toutes ces pièces est l'effigie du Comte-Électeur en fonction qui figure sur l'avers de la pièce. [...]
En commémoration de la victoire sur les von Carstein lors des deux sièges de la cité pendant les guerres des Comtes Vampires, les pièces frappées à Altdorf sont souvent à l'effigie de la mort. De cette manière, les habitants de la capitale défient la mort et la magie maléfique qui s'en dégage. Certaines pièces, surtout les sous, arborent un griffon rampant par égard pour l'Empereur. Mais quelles que soient les pièces, l'avers est à l'effigie de l'Empereur. C'est pour cette raison que les couronnes d'or portent souvent le nom de "karl". Elles sont aussi appelées "radieuses" dans les rues de la cité.

Disponibilité des produits

Dans une cité de cette taille, tous les services sont accessibles et pratiquement tous les produits; il suffit parfois d'y mettre le prix. Lorsque vous aurez à définir la disponibilité d'un produit à Altdorf, ajoutez 10% à l'estimation de la disponibilité que vous trouverez dans Le Guide du Consommateur (WJRF p292) et, pour les clients acceptant de payer le double du prix normal, vous pourrez améliorer la disponibilité de un degré (un objet Inhabituel, par exemple, deviendrait alors Courant).

LES ARMÉES D'ALTDORF

Altdorf abrite une garnison de bonne taille (500 troupes d'élite et 8000 miliciens selon les répertoires géographiques).

Parmi 500 soldats d'élite est la Garde Impériale (ou Reiksguard). Son rôle est de garder l'Empereur qu'il soit dans son palais ou sur le champ de bataille. Elle l'accompagne en toutes occasions et c'est elle qui est responsable de la sécurité de tous les palais et châteaux qui appartiennent à la famille impériale. En temps de guerre, cette unité d'élite, bien entraînée et disciplinée, forme le cœur des armées de l'Empire et prend part au combat avec l'Empereur.

Les régiments d'archers des cités-souveraines sont parfois mieux équipés que ceux des provinces, comme pour l'archer ci-contre. Il porte les couleurs d'Altdorf, le bleu et le rouge, une cotte de mailles, un plastron et un casque. Quand ils ne sont pas à la bataille, ces guerriers gardent les murs de la cité pour décourager les intrus d'approcher.

En plus de la Reiksguard, l'ordre des chevaliers du Griffon est également basé à Altdorf.

SOUVERAIN D'ALTDORF

Depuis l'Empereur Wilhelm Holswig-Schliestein, Altdorf est capitale impériale. La ville est sous le règne direct de l’Empereur, soutenu par un régent et divers conseils consultatifs.

LIEUX REMARQUABLES

Le Volkshalle [EeF]

Le Volkshalle fait parti du palais impérial (2 sur la carte). A l'intérieur, les électeurs sont installés autour d'une table circulaire au milieu de la salle. Juste derrière chacun d'eux est assise sa personne de confiance, sur un siège dont la forme rappelle un banc d'église. [...]

Sur les gradins prennent place, derrière chaque électeur, les membres de sa suite. Sur le schéma, on lit : Sudenlandais, Talabeclandais, Middenlandais, Middenheimers, Averlandais, Clercs ulricains, Clercs sigmarites, Garde impériale (derrière l'Empereur), Clercs sigmarites, Clercs sigmarites (bis), Ostlandais, Stirlandais, Nulnois, Halfelings et Talabheimers.

Entrer dans le Volkshalle

Lors d'une réunion des électeurs, il n'est pas possible à une personne non invitée de franchir le cordon établi par la Garde d'Altdorf et la Garde impériale.
Même avec cela, toute personne qui entre dans le Volkhalle est fouillée. Cet examen est superficiel et n'est pas trop soigné. Il n'y a que 30% de chances pour qu'une petite arme cachée (comme une dague) soit découverte.
Quel que soit le résultat de la fouille, chacun est autorisé à garder une arme simple, comme une épée. Désarmer chacun serait faire affront à leur honneur, mais les autres armes, comme les armes à feu et les armes à distances, sont retenues pas les gardes. Les [visiteurs] sont assurés qu'ils les récupèreront après la réunion.

MadAlfred - toujours lui - propose deux articles en anglais sur Altdorf (publiés à l'époque dans le fanzine Strike to Stun n°6):

- The imperial capital of Altdorf (.pdf) et la carte qui va avec (.gif)
- The history of Altdorf (.pdf)

Sur la pègre de la ville, vous pouvez consulter les p.82 et 83 de Empire at war.

La forge de Dalbran l'Assomoir [L'arsenal du Vieux Monde p. 21]

L’un des plus grands armuriers de l’Empire est un nain qui répond au nom de Dalbran l’Assommoir. Dalbran, qui vit au sein de l’Empire depuis près de 30 ans, est l’autorité suprême en matière de confection d’armure. Il dirige une forge d’Altdorf qui emploie trente artisans et près d’une centaine d’apprentis. Une partie de sa réputation lui vient de sa participation à la fabrication de l’armure de l’Empereur. C’est lui qui a été chargé d’y intégrer des éléments provenant de l’armure portée jadis par Magnus le Pieux et de couler le gromril noir qui fut utilisé pour améliorer encore cette armure. Les services de Dalbran sont hors de prix, mais ceux qui ont les moyens de se les offrir ne sont jamais déçus.