BOGENHAFEN

La Campagne Impériale

Ombre sur Bögenhafen est le second scénario, après Erreur sur la personne, de la -fameuse- campagne de l'Ennemi Intérieur. Comme le scénario nécessite une enquête poussée de la part des PJ, Bögenhafen, ville moyenne du Reikland, est décrite de font en comble. On a même le plan du réseau d'égouts !

Les informations suivantes peuvent être obtenues en se renseignant auprès des PNJ secondaires rencontrés dans la ville. Les informations présentées sous chaque rubrique ne sont pas forcément toutes connues d'une même personne (à moins que ce ne soit spécialement prévu). Les aventuriers auront à parler à un certain nombre de PNJ avant de pouvoir rassembler tous ces renseignements.

Les auteurs proposent de s'en servir comme base pour d'autres villes impériales de même importance et les renseignements fournis ici devraient vous aider dans cette tâche.

Pour la petite histoire, si les PJ échouent, la ville est anéantie par l'ouverture d'un portail démoniaque. Apparement, ils ont réussi puisque le supplément pour WFRP2, Héritiers de Sigmar, contient également un scénario qui se déroule dans cette ville 14 ans plus tard. Une histoire de loi sur les tourtes qui brime des halfelings.

Les informations entre les deux éditions sont globalement identiques.

Selon le LA DdC V7 -p. 29-, Bogenhafen est rasée en 2203 CI par un incursion de démons venus du Château de Drachenfels. A moment donné de son histoire, elle est aussi menacée par une horde de morts-vivants menés par trois vampires de la même famille : les Valadishes.

ECONOMIE

Bögenhafen compte une population d'environ 5000 âmes et se situe au point culminant de la rivière Bögen, laquelle est praticable jusque par des péniches de grande taille. La ville est un centre de marché régional : les marchandises sont acheminés depuis Altdorf, Nuln et Marienburg par voie fluvial, et négociée contre la laine et le vin du pays. Le plomb et l'argent en provenance des montagnes sont transbordés ici, pour être envoyés aux quatre coins de L'Empire.

Le commerce constitue l'élément moteur de l'économie de la ville, les intérêts commerciaux dominent la vie politique, et le pouvoir à Bögenhafen tient entre les mains de seulement quatre grandes familles.

STRUCTURE POLITIQUE

La ville se situe à l'intérieur des frontières de la Baronnie de Saponatheim et tombe sous la juridiction du Baron Wilhelm qui réside au château Grauenburg, à quelques 40 km au Nord (voir la carte du Reikland). Les affaires de la ville ne lui tiennent toutefois pas spécialement à cœur, et il se contente de tenir des audiences irrégulières dans son château quand il n'a pas d'obligations plus urgentes à remplir – comme "chasser, jouter et pêcher". Si les PJ s'informent afin de savoir s'ils pourraient porter à son attention les résultats de leur enquête, il leur sera répondu que leurs chances d'être reçus par le baron dans un délai de 3 à 4 semaines sont absolument nulles.

Le mariage de Nastassia von Saponatheim

Ce mariage est le sujet d'un scénario écrit par Graeme Davis pour Pyramid Magazine (il est assez facile à trouver sur le net en tapant "Nastassia's Wedding"). Cet évènement mondin de premier ordre est pour le moins agité !

Les plus grands se sont réunis de tout L'Empire pour célébrer dans le foyer de la famille, Schloss Grauenberg. La Gravin Nastassia est l'image même de la beauté vierge avec ses seize ans, et son fiancé, le Graf Karl-Heinz von Liebewitz d'Ambosstein, est jeune, beau et athlétique, d'un an son ainé, d'une branche mineure de l'une des plus importantes familles de l'Empire. Cela semble être le marriage idéal. Bien que les Ambosstein aient de bonnes relations, ils n'ont pas la richesse ou les terres de la branche Nulnoise de la famille; étant l'enfant unique du Graf Wilhelm von Saponatheim de Schloss Grauenberg, Nastassia héritera de toutes les terres de son père autour de Bogenhafen et sur la frontière sud du Reikland.

Pas dit que cela se passe comme ça finalement. ^^

Le Conseil

En théorie, Bögenhafen est régie par un Conseil municipal, et les rares désaccords qui peuvent donner lieu à un débat sont réglés par un vote à la majorité absolue. Le conseil comprend quinze sièges mais la majorité d'entre eux sont contrôlés – directement ou indirectement – par les quatre grandes familles marchandes, et leur position élevée profite à la Guilde des Marchands.

Les sièges du Conseil sont tenus par les dignitaires suivants :

D'autres individus peuvent être appelés à participer au conseil de temps en temps, lorsque le problème les concerne tout particulièrement. Ils ne votent pas aux réunions mais sont cités à titre consultatifs. Les plus courants d'entre eux sont :

Les marchands de la ville forment le groupe le plus puissant du Conseil; lorsque les quatre grandes familles – Haagen, Teugen, Steinhäger et Ruggbroder – se rassemblent derrière la Guilde, les marchands totalisent huit voix, et ils peuvent généralement compter sur celles des Médecins, des Tailleurs et des Tisserands, ce qui leur fait un total de dix voix. Sachant que le temple de Sigmar (et par conséquent les Pleureurs) voteront généralement de façon conformiste, et que les Dockers voteront presque toujours à l'encontre de l'avis des Charretiers, ceci est plus que suffisant pour leur assurer la majorité. Le président du conseil est pratiquement toujours assuré d'appartenir à la Guilde des Marchands.

La position politique des autres membres du Conseil varie constamment, selon les transactions et les alliances qui sont faites et refaites presque quotidiennement. Le scémas général des alliances est le suivant :

Les Médecins, les Tailleurs et les Tisserands votent normalement de concert avec la Guilde des Marchands

Les Pleureurs votent normalement avec le temple de Sigmar; car le temple représente en fait le quartier religieux dans son entier, et le prêtre de Sigmar agit comme représentant de tout le clergé de la ville.

Les Charretiers votent normalement avec les Guildes d'Artisans.

Les Dockers et les Charretiers votent invariablement l'un contre l'autre.

Les familles de marchands votent très fréquemment avec la Guilde des Marchands, mais forment incessamment des alliances temporaires et des oppositions.

Les Guildes

Comme c'est le cas partout ailleurs dans le Reikland, les Guildes de Bögenhafen ont un monopole quasi-total sur le marché du travail dans les métiers qu'elles représentent. Nombre de détails sur le fonctionnement et l'organisation interne des Guildes dans L'Empire figurent dans l'introduction de la campagne. Il vous suffit de savoir que l'adhésion à une Guilde est presque toujours obligatoire pour toute personne souhaitant exercer un métier dans la ville. Lorsqu'un travail important nécessite d'être entrepris, spécialement s'il est commandé par le Conseil municipal, ou par l'une des quatre grandes familles de marchands, la tradition veut que ce soit la Guilde appropriée qui doit être pressentie, plutôt qu'un artisan ou un groupe d'artisans. La Guilde négocie les honoraires pour le travail et répartit l'ouvrage entre ses membres en sous-traitance.

En plus des Guildes habituelles que vous pouvez espérer trouver dans presque n'importe quelle ville Reiklandaise, il y a trois cas particuliers qui méritent d'être traités plus en détail.

La Guilde des Marchands

La Guilde des Marchands (emplacement 37) est remarquable par le fait qu'elle est la plus puissante de la ville, et pas seulement parce que ce sont les marchands qui ont contribué (et qui contrôlent encore) à la presque totalité des richesses de la ville.

C'est parmi ses membres que sont recrutés les adeptes de l'Ordo Septenarius qui croient que Teugen est le plus grand atout à la fois de la Guilde et de la ville.

La famille Ruggbroder (voir plus loin) constitue toutefois une exception et sa fortune est sur le déclin. Bien évidemment la concurrence de l'extérieur n'est pas tolérée, mais les membres de la Guilde sont libres de gérer leurs affaires comme ils l'entendent.

La Guilde des Médecins

Les principales fonctions de cette guilde (emplacement 34) sont de statuer sur les plaintes portées à l'encontre de ses membres (plaintes rares car la Guilde ne les écoute que de la bouche même des patients) et d'empêcher les charlatans d'exercer dans la ville.

De temps en temps, elle émet des édits recommandant tel traitement ou prohibant tel autre; la sanction encourue par un praticien qui prescrit un traitement prohibé est la radiation de la Guilde, même si ce traitement s'est avéré efficace.

Toute personne exerçant la médecine dans Bögenhafen sans être affilié à la Guilde est passible d'être arrêtée sur l'instant pour voie de fait et tentative de meurtre; le patient n'est pas autorisé à parler en faveur de l'accusé, et la Guilde octroie une récompense forfaitaire de 10 Couronnes à quiconque fournit des renseignements conduisant à une telle arrestation.

Il y a plusieurs chirurgiens à Bögenhafen, chose que chacun peut apprendre en se renseignant auprès du siège social de la ville. Ils pourront être consultés par les aventuriers au tarif normal de 3 CO.

La Guilde des Pleureurs

La Guilde des Pleureurs (emplacement 38) est une société religieuse dédiée au culte de Mórr [Cf Mórr et Les gardiens du portail de la mort], responsable de l'organisation des enterrements et de l'entretien du cimetière (emplacement 20).

Ses frais d'entretien sont assurés par l'argent que donnent ceux pour qui la Guilde arrange les funérailles. La Guilde supervise également la construction de tombeaux et autres monuments à l'intérieur du cimetière, partageant les revenus de ces travaux avec la Guilde des Maçons.

Toute personne qui s'occupe d'un enterrement ou dispose d'un corps sans être supervisée par la Guilde s'expose à des poursuites judiciaires sur les charges de vol de cadavre et/ou nécromancie; tout comme la Guilde des Médecins, les Pleureurs offrent une prime fixe de 10 CO à quiconque permet l'arrestation de tels mécréants.

Les familles de marchands

Il y a quatre grandes familles de marchands à Bögenhafen : les Haagen, les Teugen, les Steinhäger et les Ruggbroder. Il existe également plusieurs petites entreprises de commerce familiales, mais pratiquement tous les échanges commerciaux avec l'extérieur sont conclus par ces quatre familles.

La Famille Haagen

Elle est Wasterlandaise, et possède de nombreux contacts commerciaux à Marienburg. Les Haagen sont les principaux fournisseurs de produits de luxe à Bögenhafen. Comme le gros de leurs marchandises est acheminé par voie fluviale, les Haagen sont étroitement liés avec la Guilde des Dockers et ils disposent de leur propre flotille de péniches. La famille est dirigée par Jochen Haagen et possède un appontement (emplacement 24 sur le Plan 2), cinq entrepôts contigus, et plusieurs bureaux sur la Bergstrasse. La demeure familiale est située à l'emplacement G sur le Plan 2.

La Famille Ruggbroder

Elle fournit principalement des céréales et autres produits fermiers, les important dans Bögenhafen en échange de vêtements et de produits finis en métal fabriqués dans la ville même. Elle avait un véritable monopole de fait avec Helmgart et la Bretonnie, mais se trouve maintenant en compétition avec les Teugen sur ce point. Les Ruggbroder possèdent plusieurs entrepôts le long de l'Ostendamm, mais ne s'investissent pas activement dans les affaires de navigation fluviale, préférant utiliser les bateaux et équipages de leurs fournisseurs ou les services de bateliers indépendants. La famille Ruggbroder entretient des rapports étroits avec la Guilde des Charretiers, en tant que plus important employeur, à Bögenhafen, de conducteurs d'attelages et de muletiers. C'est la moins importante des quatre grandes familles, et c'est elle qui est au mieux avec les commerçants de la ville. Elle est dirigée par Hieronymus Ruggbroder, qui tient solidement les rênes de l'entreprise familiale en dépit de ses soixante-dix ans passés. La demeure familiale est positionnée en F sur le Plan 2.

La Famille Teugen

C'est l'une des plus anciennes familles de Bögenhafen, et elle se considère comme la noblesse de la ville. Les Teugen ne portent actuellement aucun titre de noblesse, mais sont au mieux avec de nombreux fiefs aristocrates Reiklandais. Ils possèdent des appontements sur les deux berges de la rivière, ainsi que de nombreux entrepôts le long de l'Ostendamm et plusieurs bureaux situés sur une petite place derrière la Guilde des Marchands.

La fortune familiale a subi un léger déclin depuis les vingt dernières années, déclin qui a été vigoureusement enrayé depuis le retour de Johannes Teugen de l'université de Nuln. Johannes était le cadet de Karl Teugen, le chef de famille, et après être revenu à la maison familiale deux ans auparavant pour l'enterrement de Karl, il décida de rester à Bögenhafen à la tête de la famille. La famille Teugen est impliquée dans tous les négoces, par route et par rivière, dans tous les coins de L'Empire. Les nombreux contacts de Johannes à Nuln lui ont donné accès au marché du bois de construction et autres produits en provenance du Stirland et de l'Averland, et lui ont également ouvert le marché du cognac et des métaux par Helmgart et la Passe de la Hachure vers la Bretonnie. De plus, il a solidement entamé le monopole de commerce de la famille Haagen avec Marienburg.

Le destin de la famille des Teugen est mentionné dans l'introduction des Héritiers de Sigmar (p102). Ils disparaissent en 2512, traqués par des répurgateurs.

La Famille Steinhäger

Cette famille a de nombreux contacts chez les nains et les entreprises minières, et se consacre principalement à la distribution de produits en provenance d'Altdorf, de Nuln et de Marienburg aux communautés installées le long des Montagnes Grises, en échange de fourrures, de minerais et autres produits. La famille est dirigée par Franz Steinhäger, assisté par son frère Heinrich. Ils possèdent un appontement et plusieurs entrepôts, ainsi que des bureaux (emplacement B, Plan 2) proches de de ceux des Teugen, derrière la Guilde des Marchands. Comme les autres familles marchandes, ils vivent dans l'opulence à Adel Ring (emplacement C, Plan 2).

IMPOTS ET CONTRIBUTIONS

Le Conseil municipal, la Garde et les murs sont tous exemptés de taxes. Il existe de nombreux impôts levés à Bögenhafen; les principaux sont :

Droit de portage – C'est une taxe de 1 Couronne par bête de somme ou 2 CO par attelage pour toute marchandise entrant ou sortant de la ville par la route, perçue aux portes. Cet impôt sert à entretenir les murailles et les Portes de la ville, et à payer la Garde. Les membres de la Guilde des Marchands en sont exemptés.

Taxe d'amarrage – Chaque appontement est imposé au taux de 1 Couronne par mètre (ou plus précisément par pas) de quai occupé et par année. La valeur locative imposable pour chaque appontement est traditionnellement contrôlée et mesurée par des préposés aux impôts chaque année au premier jour du Printemps, et peut varier considérablement; il n'est pas rare que le Conseil emploie des Halfelings à ce travail, leur petite taille augmentant considérablement le nombre de pas et par voie de conséquence le montant de la taxe à percevoir. Cet impôt sert à entretenir les temples de Bögenauer (emplacement 16) et de Handrich (emplacement 18), et à amortir le coût des patrouilles le long de la rivière. Les membres de la Guilde des Marchands en sont exemptés.

Taxe de commerce – Une taxe de 1% de la masse des marchandises vendues à l'intérieur des enceintes de la ville est prélevée pour l'entretien de l'hôtel de ville (emplacement 25) et les dépenses des conseillers. Les membres de la Guilde des Marchands en sont exemptés.

Taxe de stockage – Chaque entrepôt est taxé au taux de 3 Couronnes par mètre de longueur de façade et par année. Cet impôt est employé de la même façon que la taxe d'amarrage et paye également les frais d'entretien de l'Ostendamm et du Westendamm. Les membres de la Guilde des Marchands en sont exemptés.

Taxe foncière – Le propriétaire de bâtiment est imposé annuellement de 3 Couronnes par mètre de longueur de façade; cet impôt sert à l'entretien des rues pavées (Nulner Weg, Bergstrasse, Hafenstrasse, Kaufmannstrasse, Mauer Weg, Platz Weg, Adel Ring, Göttenplatz et Dreieckeplatz) et participe également à l'entretien de la Garde. Les temples et les bâtiments des différentes Guildes ne sont pas concernés par cet impôt.

Taxe batelière – Chaque résident possédant un bateau ou une barque est imposé annuellement de 3 Couronnes par mètre de longueur d'embarcation, plus 3 Pistoles par an et par mètre de hauteur de mâture dans le cas de bateaux à voile. Cette taxe est employée à des fins diverses.

REPERTOIRE GEOGRAPHIQUE DE BOGENHAFEN

[A suivre]