HEINRICH KEMMLER, LE LICHEMEISTER

et Krell

Sources 

Retrouvez une adaptation des campagnes "La Terreur du Lichemaster", "La Vengeance du Lichemaster", le "Seigneur des Liches" et "le Retour du Lichemeister" en un seul document !

Téléchargez "Les méfaits du Lichemeister"

La campagne est jouée ici.

QUI EST HEINRICH KEMMLER ?

On a deux versions sur la vie d'Heinrich Kemmler, l'une vient de La Terreur du Lichemeister et l'autre du WDF 137 qui en fait une des terreurs absolues du Vieux Monde.

Dans le texte suivant, j'ai repris la chronologie du WDF137 (p.37) auquel j'ai ajouté les infos du Seigneur des Liches qui sont compatibles. Elles sont en italique. Comme souvent, il faut lire cette histoire avec un prisme réducteur : non, Kemmler n'a pas mis à genou l'Estalie et la Tilée. Théobalde II n'était peut-être pas roi de Bretonnie, les duels magiques ne sont peut-être pas toujours apocalyptiques, remplacez "forteresse" par "repaire", etc.

Par essence, les nécromants sont condamnés à de petites victoires : leurs créations sont éphémères et demandent des sources de magie considérables.

Heinrich mesure presque un mètre quatre-vingt et arbore une longue chevelure crasseuse. Son corps est couvert de cicatrices, stigmates de ses années d'errance et de folie. Il est drapé d'un grand manteau noir qui tourbillonne autour de lui, comme animé d'une vie propre, et il manie une épée maléfique offerte par les dieux du Chaos. Il porte également le Bâton du Crâne, un objet pétri de sorcellerie dont l'ornement macabre ricane et bavarde sans cesse d'une voix lugubre.

Kemmler a débuté sa carrière [autour de 2390] lorsqu'il a commencé à étudier à l'université de Nuln. De nature solitaire et renfermé, il s'est intéressé aux arts magiques qu'un homme doit impérativement accomplir seul dans tous les lieux civilisés : la nécromancie, la transmutation magique de la forme et de la substance des choses vivantes et bien d'autres horreurs. Au fil des ans et des décennies, il a développé son pouvoir tout en se plongeant dans la dépravation, jusqu'à la découverte par les autorités du laboratoire secret que sa demeure dissimulait.

Kemmler combattit pour échapper au détachement de la milice venue l'arrêter. Une grande partie de ses membres s'enfuirent en voyant leurs camarades morts se relever pour les attaquer sous le commandement de Kemmler. Celui-ci s'enfuit de la cité avant que des sorciers plus puissants puissent mettre la main sur lui.

Date C.I.

Evènements

2401-2410

Déjà un nécromancien accompli, Kemmler voyage jusque dans les Terres des Morts. La plupart des Rois des Tombes lui sont hostiles, mais certains acceptent de partager leurs secrets avec lui. Il retourne ensuite dans le Vieux Monde avec l'intention d'y établir un royaume mort-vivant aussi puissant que ceux du sud.

2412

Kemmler assemble un concile d'une douzaine d'apprentis nécromants et leur enseigne les arts sombres. Pressentant l'émergence d'un rival, le nécrarque Brachnar le Maudit corrompt la plupart des apprentis de Kemmler et forme le Conseil des Neuf.

2415-2419

L'Estalie devient le champ de bataille entre les armées de Kemmler et de Brachnar. Les milices estaliennes tentent tant bien que mal de protéger la population, mais le pays ne sera de nouveau en paix que lorsque Kemmler partira finalement vers le nord à la poursuite de ses ennemis, partis se réfugier en Bretonnie.

2420

Kemmler écrase les légions du Conseil des Neuf dans les collines non loin de Quenelles. Brachnar s'échappe vers Bogenhafen et rassemble ses disciples survivants afin de fortifier son repaire dans la Reikwald.

2422-2410

Les défenses de la forteresse de Brachnar sont difficilement vaincues par Kemmler, mais après deux ans de siège pendant lesquels les soldats de l'Empire n'osent plus pénétrer dans la forêt, Brachnar est finalement vaincu, tué lors d'un duel magique contre Kemmler.

2440-2445

Kemmler pénètre dans le château hanté de Vermisace à la recherche de l'un des neuf livres de Nagash. En dépit des sorts de protection qu'il avait pris soin de conjurer autour de lui, il est fait prisonnier par le Seigneur Liche Crovan, qui le jette dans une crypte scellée pour lui apprendre l'humilité. Kemmler passe les cinq années suivantes dans une obscurité totale à se nourrir de cafards et de scolopendres avant de parvenir à s'échapper. Il défait Crovan et ses disciples, et prend dès ce jour le nom de Seigneur des Liches ou Lichemeister.

2460

Kemmler entreprend la construction de la forteresse de Krinal dans les Voûtes et organise des attaques sur les terres septentrionales de Tilée.

2464

Un apprenti sorcier impérial rappelle par mégarde Brachnar le Maudit à la vie. Après s'être sustenté de son infortuné sauveur, le vampire passe les quinze années suivantes à rassembler ses séides et à comploter pour la chute de Kemmler.

2470

Les ducs de plusieurs cités tiléennes prêtent secrètement allégeance à Kemmler afin que ses raids épargnent leurs terres. Le Lichemeister tourne alors son attention vers la province bretonnienne de Gasconnie.

2475

Kemmler détruit la bourgade bretonnienne de Breganalle et réanime ses habitants morts pour le servir. Le Duc de Gasconnie mène son armée contre le Lichemeister, mais il subit une défaite cinglante. Les cadavres à moitié dévorés du duc et de ses chevaliers sont empalés sur le bord de la route de Breganalle. Le roi Théobalde le Second est outragé par ces exactions sur des nobles et offre une récompense à qui pourra mener ses armées jusqu'au repaire de Kemmler.

2478

Au milieu de l'hiver, Théobalde apprend l'endroit exact dans les Voûtes où se trouve la forteresse de Krinal et mène son armée dans, les montagnes. Après un siège long et éprouvant, l'armée bretonnienne est repoussée par la sorcellerie du nécromant et doit battre en retraite dans la neige et le froid. Théobalde fait le serment de revenir et de vaincre son ennemi.

2479

Théobalde ordonne que les armes les plus saintes soient sorties de leurs reliquaires afin d'être utilisées contre l'armée du Lichemeister. Le roi est tué lors de la bataille, mais les armées de Kemmler sont anéanties et sa forteresse abattue. Kemmler lui-même est grièvement blessé et s'enfuit au cœur des Voûtes.

2480

Profitant de l'occasion, Brachnar tend une embuscade au Lichemeister. À la fin d'un duel de sorcellerie de trois jours et trois nuits, Kemmler parvient à repousser le Nécrarque et à détruire ses armées, mais l'effort mental qu'il fournit est tel qu'il sombre dans la folie. Désormais l'ombre de lui-même, Kemmler passe la décennie suivante tel un va-nu-pieds à errer dans les Voûtes et les Montagnes Grises.
Dans les montagnes, Kemmler arriva au monastère isolé de La Maisontaal. Les moins l'accueillirent avec courtoisie et il pensa qu'il avait trouvé un refuge où il pouvait reste un moment, en toute sécurité. Mais il avait tort. René de Muscadet, le Maître de La Maisontaal, était un sorcier assez puissant et il le démasqua.
Son attaque surprit Kemmler. Le plus terrible fut que de Muscadet le frappa avec un Bâton d'Absolution Ethérale, un objet magie qui vida de façon permanente le nécromant de tout pouvoir magique. Fou de rage, mentalement et physiquement estropié, Kemmler put s'enfuit grâce à un Anneau de Vol. Il retourna dans les montagnes et de Muscadet le considéra comme fini ; en effet, bien que Kemmler fût encore vivant, son pouvoir était brisé et il allait pouvoir être rapidement présenté devant la justice. Des hommes partirent à sa recherche, mais ils ne trouvèrent aucune trace de lui, ni mort ni vivant. Au bout de quelques mois, les recherches furent abandonnées ; le nécromant était sûrement mort et son corps avait dû être dévoré par des loups ou d'autres animaux.

2491

Pendant des années, Kemmler est passé pour mort. Il a erré pendant des années, ne survivant que par la haine et des idées de vengeance. Dans les hauts pâturages d'été des Montagnes Grises, des histoires ont commencé à jaillir sur le fantôme des pics : lorsqu'ils accompagnaient leurs moutons sur les grandes hauteurs, les bergers voiaient parfois une silhouette qui se dressait contre le ciel alors qu'elle trébuchait sur les pentes escarpées. Il vivait de ce qu'il pouvait ramasser et en volant des poulets dans les fermes isolées.
Cependant, une nuit de tempête, il tombe sur un tumulus, tombe de l'antique champion du Chaos nommé Krell, sur les hauteurs de la Vallée du Frugelhorn.
Il passe alors un pacte avec les dieux du Chaos et ressuscite leur champion à condition qu'ils lui rendent ses pouvoirs. À la tête d'une horde de morts-vivants Kemmler et Krell fondent ensuite sur la Bretonnie. Ils sont vaincus par le Duc Tancred de Quenelles à cause de la fourberie des skavens lors de la bataille de l'Abbaye de la Maisontaal.

2495

Bataille du Pont de Montfort. Le Duc Tancred de Quenelles affronte une nouvelle fois Kemmler et Krell, mais il est piteusement abandonné par ses hommes d'armes. Kemmler envoie alors le cadavre réanimé du Duc porter les salutations du Lichemeister à la cour du roi Feramand… [Cette entrée n'est pas retenue ensuite : Tancred ne meurt qu'en 2524CI. Ce serait sans doute deuxième fils de Tancred qui meurt là.]

2497

La Bataille des Cairns. Kemmler parvient à s'introduire dans Athel Loren et réanime les morts enfouis sous les tertres. Il est à nouveau vaincu.

Le Lichemaster et Krell durant la Fin des Temps [FdT Nagash t.1 p.53 et suivantes]
En 2521 CI, Heinrich Kemmler et Krell participent à la guerre civile de Mallobaude qui ravage la Bretonnie. Ils sont alors vassaux de la liche Arkhan le Noir. Ils se retirent dans les Voutes lorsque Mallobaude est tué par  le chevalier de Sinople qui se révèle être Gilles le Breton.
Fin 2523- début 2524, Arkhan revient les chercher et, alliés, ils attaquent la Bretonnie par le sud et saccagent la Gasconnie. Au sud-ouest du massif d'Orquemont, ils défont l'armée de Tancred II de Quenelles -vieil ennemi de Kemmler- et le tuent. A la douzième (sic) bataille de la Maisontaal, ils battent à nouveau les bretonniens et tuent le duc Théodoric de Brionne malgré l'arrivée des renforts de Jerrod.
Dans les murs de l'abbaye [qui sert décidément de débarras à tout ce qui est magico-arcanique en Bretonnie], Archan recherchait Alakanash - le sceptre de Nagash-  pour permettre la résurrection du Grand Nécromancien. Kemmler met le premier la main sur l'objet et souhaite l'offrir aux dieux du Chaos qu'il sert. Arkhan, constatant la trahison, le tue.

Krell sert fidèlement Nagash ressucité et devient l'un de ses généraux (ou Mortarchs) les plus actifs. En 2524, il commande à la bataille du Gouffre du Crâne/des Portes de Valaya [Nagash t.1 p.148 et suivantes] où les nains de Karak Azul sont battus. Il combat ensuite dans la Terre des Morts jusqu'à arriver devant Khemri où il est décapité par un scorpion géant. Krell réapparait en 2528 lorsque la Sylvanie est attaquée par des hordes démoniaques. Il y est abattu par un démon majeur [FdT Archaon t.1 ch.2]. Nagash le réssucite encore pour qu'il se batte à nouveau durant l'ultime bataille de Middenheim. Il périt finalement face au champion de Slaanesh Sigvald le magnifique [FdT Archaon t.1 ch.4].
KRELL

Krell était un grand champion du Chaos d'avant la naissance de l'Empire. A cette époque, seules quelques tribus d'hommes primitifs arpentaient les terres incultes du Vieux Monde. Krell était le chef de l'un de ces clans, lequel était corrompu par le Chaos et vouait un culte à Khorne. Rapidement, Krell déféra les tribus barbares du Nord et déclara la guerre au Nains du Sud. Cela se déroulait pendant la période que les nains ont appelé le Temps du Malheur, lorsque leur empire fut détruit par une succession de tremblements de terre et d'éruptions volcaniques, puis par les invasions successives des orques, des gobelins, des skavens et d'autres créatures maléfiques. Krell s'allia alors avec les Gobelins de la Nuit et participa au sac des forteresses naines de Karak Ungor et de Karak Varn ; son nom apparaît plusieurs fois dans le Grand Livre des Rancunes des nains. Finalement, il fut tué par le héros nain Grimbul Heaume de Fer lors de l'assaut sur Karak Kadrin.

Ses serviteurs portèrent son corps et l'enterrèrent dans les Désolations du Chaos. Presque cinq mille ans plus tard, Nagash découvrit sa sépulture et le rappela d'entre les morts. Krell reçut le commandement d'une de ses légions au moment de combattre Sigmar lors de la Bataille du Reik.

Les combats firent rage jusqu'au moment où Sigmar abattit Nagash. Krell s'enfuit dans les Voûtes avant d'être rattrapé par Sigmar et vaincu à la Bataille du Lac du Glacier. Il fut alors emprisonné dans un tombeau magique.

Plusieurs siècles plus tard, Heinrich Kemmler découvrit la sépulture de Krell. Concluant un pacte avec l'âme du guerrier du Chaos défunt, il le libéra de sa prison afin qu'il serve ses plans. Ce fut du moins ce qu'il pensait, car en fait, l'errance du Lichemeister dans les montagnes avaient été subtilement guidées par Nagash afin qu'il libère son serviteur et que ces deux champions de la mort unissent leurs forces contre le royaume de Bretonnie. A ce jour, les plans du Grand Nécromancien semblent avoir été quelque peu contrecarrés, en raison principalement de la terrible défaite que subirent les morts-vivants à l'abbaye de la Maisontaal. Cependant, ce retard ne saurait être que temporaire, car le temps joue toujours en leur faveur.

Malheureusement pour Krell, sa forme physique est de plus en plus dépendante de l'énergie de la Couronne des Damnés qu'il porte, et seuls les pouvoirs de Kemmler lui permettent aujourd'hui de survivre : si le nécromant venait à périr, il emmènerait Krell avec lui dans la tombe...

On peut s'interroger pour savoir pourquoi Krell devint Adolphus Zwemmer entre The Terror of Lichemaster et Le Seigneur des Liches. Il s'agissait certainement de faire plus couleur locale. Ses complices revenants changent aussi de noms : Mikael Jacsen (!) devient Bettino Taglielli et Ranlack the Black devient Didier Cousteau.

On peut rattaper le coup avec Kemmler mais Adolphus et Krell sont trop différents.