LA BATAILLE DU DEFILE DES PINS

1350 CI

Texte LA ES V4 p33-34
Scénario WFB6 p209

Ce scénario sert d'archétype dans le livre de règles V6 pour les scénario de type "Embuscade".

Les nains ont toujours eu tendance à s'aventurer vers l’ouest plutôt que vers l'est, peut-être à cause du destin des nains du Chaos partis vers l’est. Ils étaient toujours attirés par ces histoires de trésors perdus qui existaient vers l’ouest, certains de ces trésors avant été perdus durant la guerre entre elfes et nains.

Les expéditions naines se dirigeant vers l'ouest empruntent généralement une route le long des montagnes où ils avancent inaperçus, plutôt que de traverser l'Empire ou la Tilée. Cependant, lorsqu'elles atteignent les Montagnes Grises, elles doivent descendre vers les terres basses pour atteindre les ruines et les tumulus contenant les trésors recherchés. Ce qui signifie envahir la Bretonnie et provoquer des combats contre les barons locaux.

Une autre solution est d'entrer dans la forêt de Loren, ou aucun chevalier ne viendra les arrêter. Cependant, la forêt présente d'autres dangers pour les nains, des ennemis héréditaires et implacables, les elfes sylvains.

Malheureusement pour les nains, leurs sagas mentionnent rarement ces habitants des forêts, avant été écrites avant l'abandon des colonies par les elfes et leur fuite vers la forêt. Rares sont les nains à avoir rencontré les elfes sylvains et à être retournés chez eux raconter leur histoire. Il arrive donc que les nains, ignorant la présence des elfes, traversent tranquillement la forêt de Loren, inconscients du danger. C'est ce qui arriva à l'expédition de Grugni Soifdor [ou Grungni Doigts-d'Or WFB6 p209].

Grugni, chasseur de trésors réputé, équipa une forte expédition comprenant de nombreux tueurs de trolls (ce qui laisse deviner ce que les autres nains pensaient du sort probable de l'expédition !). Grugni était cependant assez confiant, d’autant plus qu'il emportait quelques canons avec lui.

Déplacer les canons dans les montagnes ne fut pas une chose facile, surtout quand la bière vint à manquer. La mutinerie ne fut évitée que lorsque Grugni accepta à contrecœur d'abandonner l'artillerie. Le bronze fut fondu pour fabriquer de nouvelles armes et armures, puis l'expédition se prépara à descendre vers l'immense forêt que l'on pouvait apercevoir depuis la montagne.

Ceci impliquait de longer un ravin appelé Défilé des Pins. Les cotés du gouffre étaient couverts de grands conifères noueux. Dans les plus hautes branches et au sommet des parois se trouvaient les aires des Grands Aigles et les habitations des Guerriers Faucons. A l'entrée du ravin, les nains passèrent un arbre sur le tronc duquel avaient été gravés des symboles sacrés. Les nains de Grugni n'en tinrent pas compte, franchirent cette frontière et entrèrent dans le royaume interdit.

Alors que l'expédition progressait le long du gouffre, les Guerriers Faucons volèrent vers la forêt pour avertir les autres elfes de l'approche de l'adversaire. Les nains étaient le vieil ennemi que les premiers gardiens des forêts avaient combattu, et on savait qu’ils ne venaient que pour voler des trésors, pas pour commercer en paix. Les clans se préparèrent donc à combattre et s’assemblèrent à l’autre bout du ravin pour tendre une embuscade.

Grugni, qui se méfiait des orques et gobelins en terrain rocailleux, prit des précautions. Il divisa les tueurs de trolls et en forma son avant-garde et son arrière-garde. C'était un aventurier expérimenté qui connaissait les dangers des embuscades. On pouvait compter sur les tueurs pour se frayer un chemin à l’avant et pour tenir leur terrain à l’arrière. Grugni n'avait pas prévu des elfes invisibles armés d'arcs longs, pas plus que les étranges dryades et hommes arbres inconnus dans son pays.

Les elfes étaient conduits par Findol, chef du clan des Pins, sur les terres duquel les nains se trouvaient maintenant. Il n‘était pas prêt a accepter que ce lieu sacré soit pillé ou que les pins qu’il adorait tant soient abattus pour faire du feu. Il décida d'attirer l'ennemi vers ses éclaireurs. Ceux-ci tireraient une volée de flèches et tuèrent quelques tueurs de trolls. Fous de rage, les survivants pourchassèrent les éclaireurs dans les bois ou ils furent exterminés par d’autres elfes dissimulés parmi les rochers et les pins.

Pendant ce temps, plusieurs hommes-arbres ressemblant à de vieux pins que les nains avaient dépassé sans rien remarquer se rabattirent derrière la colonne. Les tueurs de trolls de l'arrière-garde remarquèrent que le chemin qu’ils avaient emprunté était maintenant bloqué par des arbres qui ne s'y trouvaient pas quelques instants auparavant. Ils se lancèrent sur eux en agitant frénétiquement leurs haches. Les hommes-arbres répliquèrent avec la même férocité et bientôt les derniers tueurs de trolls gisaient morts.

Le reste de l'expédition n'avait plus d'autre choix que de former un mur de bouclier, puisqu’ils étaient bloqués devant et derrière par leur ennemi et sur les cotés par les flancs abrupts du ravin. Les elfes agiles escaladèrent les parois et firent pleuvoir leurs flèches sur les nains, chaque volée abattant plusieurs d'entre eux. Bientôt, il restait si peu de nains que les elfes les chargèrent et les engagèrent en corps à corps. Malgré leur bravoure désespérée, aucun nain n’échappa à la colère des sylvains. Les grands aigles et les faucons utilisèrent par la suite leurs os blanchis pour soutenir leurs nids.

LE SCENARIO

La bataille oppose des nains à des elfes sylvains.

Présentation : Une petite force utilise l'avantage du terrain et de la surprise pour tendre une embuscade à une force supérieure en nombre.

Armées : Les deux armées sont choisies dans les listes de Warhammer. Le défenseur a 50% de points de plus que l'Attaquant (arrondi à l'unité inférieure). Par exemple, 1500pts en attaque rencontreront 2250 points en défense).

Champ de bataille : La bataille se déroule dans un ravin entouré par des zones très boisées.

 
Déploiement

1. Le défenseur doit se déployer en premier, comme indiqué sur la carte. Toutes les unités doivent être orientées vers le même bord de table. Les éclaireurs n'ont pas à être déployés en avant de l'armée.
2. L'attaquant se déploie ensuite. Chaque zone de déploiement doit au moins recevoir un tiers de l'armée, hormis les éclaireurs, monstres et personnages.
3. Le défenseurs déploient ensuite tous ses éclaireurs, suivi par l'attaquant qui fait de même.

Qui joue en premier ? L'attaquant joue en premier

Tours : La partie dure 5 tours.

Règles spéciales : aucune

Conditions de victoire : Calculez les points pour les unités détruites ou ayant subi plus de la moitié de pertes. N'attribuez aucun autre point. Le joueur avec le plus de points de victoire est le gagnant.