LE GRAND ÂGE DES GLACES

Sources

Le Grand Âge des Glaces recouvre l'époque précédant l'arrivée des slanns, soit plus de 10 000 (ou 15 000 selon le nouveau fluff) avant le présent.

Il n'y a pas eu grand chose d'écrit à ce sujet et les auteurs n'étaient pas toujours certains des espèces qui s'y trouvaient alors (en particulier si les ancêtres des humains, elfes et nains y étaient déjà), mais l'impression générale qu'on en retire est une planète gelée, dominée par des espèces reptiliennes et quelques animaux préhistoriques types.

Les slanns arrivèrent sur le monde Connu trois mille ans avant la chute de leur civilisation galactique. Ils trouvèrent une planète dont l'orbite en lente expansion l'emmenait de plus en plus loin dans l'espace. De la vie animale et végétale y avait déjà évoluée, mais le froid envahissant menaçait de terminer toute vie sous peu.

Les deux hémisphères sont, en grande partie, recouvertes d'immenses glaciers. Aux pôles, la glace atteint plusieurs kilomètres d'épaisseurs. Au nord, elle s'étend sur tout le Vieux Monde, au sud, elle couvre la majeure partie de l'Océan Méridional et la moitié de la Lustrie. Le blizzard soufflait sans cesse, tandis qu'en d'autres lieux, des volcans propulsaient dans l'atmosphère de la lave en fusion ou des scories empoisonnées.

Vers le Nord, tous les territoires jusqu'à ce qui est maintenant l'Arabie étaient couverts d'une toundra froide, dénudée. Toutes les espèces du Monde Connu vivent dans les régions équatoriales de Cathay, les Terres du Sud et de Lustrie. Les Terres Sombres sont fertiles et hospitalières

Les anciens mythes soutiennent que les Terres du Sud étaient autrefois rattachées à la Lustrie, ce que semblent confirmer les similitudes entre les faunes et les flores indigènes.

LES RACES PRÉHISTORIQUES INTELLIGENTES

Toutes les espèces du Monde Connu vivent dans les régions équatoriales de Cathay, les Terres du Sud et de Lustrie. Les Terres Sombres sont fertiles et hospitalières. La civilisation n'existe pas, les espèces intelligentes vivent de la chasse, utilisant de grossiers outils de pierre.

Les hommes-lézards [WFB2-3]

Nul ne sait depuis combien de siècles les hommes-lézards hantent les souterrains de la planète, mais on pense qu'ils existaient déjà avant la venue des Anciens slanns : ils seraient donc les plus vieilles créatures intelligentes du Monde Connu.

[Sur ce monde glacé], quelques poches constituées de jungles chaudes et humides subsistaient, et c'est là que la toute première civilisation, celle des hommes-lézards, se développa. Il s'agit de la plus ancienne des races intelligentes, dont les cités situées au plus profond des jungles devinrent des centres très actifs bien avant que les ancêtres des nains et des elfes ne voient le jour.

Lorsque les slanns arrivèrent sur la planète, elle était déjà peuplée de créatures, dont certaines avaient développé un degré de civilisation complètement différent de celui des slanns ou des races des temps modernes. Durant l'évaluation et la réorganisation du monde des slanns, beaucoup de ces races furent détruites. Les ancêtres des hommes-lézards étaient parmi les cultures les plus avancées de leur époque, et furent décimés impitoyablement par les slanns qui ne leur accordèrent aucun rôle dans le futur. Tandis que le monde se réchauffait, les hommes-lézards survivants se réfugièrent dans des cavernes souterraines sombres et froides. Ils survivent encore là, en dépit de tous les efforts pour les en déloger.

On sait depuis que leurs descendants ont pris leur revanche sur l'empire slann en devenant d'abord les esclaves et les guerriers des slanns avant de les remplacer. En effet, les slanns de jadis sont aujourd'hui réduits aux comateux prêtres-mages. On peut même voir Sotek comme une divinité nouvelle exclusivement homme-lézard. L'empire slann n'est plus, vive l'empire des hommes-lezards !

Les dragons

Les dragons sont une ancienne espèce de reptiles, appartenant à un monde plus ancien que celui des créatures à sang chaud.

Sous la plume de Gavin Thorpe (La Déchirure T1 ?), la monture de Imrik/Caledor, roi Phénix de la Déchirure, au contact des courants magiques des Annulii se souvient :

"[...]quand la Reine Eternelle [cf Déesse Mère, ci-dessous ?] régnait et que les dragons batifolaient dans le ciel. Maedrethnir (le dragon) était déjà agé alors, et ses souvenirs remontaient encore plus loin, bien avant la chute des Anciens et l'avénement du Chaos qui soullait cette contrée. Il se souvenait de son ile qui n'était rien de plus qu'une chaine de volcans jaillissant de l'océan. Tout juste sorti de son oeuf, Maedrethnir jouait avec les autres, sautant d'un piton fumant à un autre à l'aide de ses ailes qui se développaient. L'air était plus léger, et le monde plus froid,[...] se rappelant ce jour, des milliers d'années plus tot, quand le ciel s'était fendu de failles multicolores et que les navires stellaires argentés des Anciens étaient apparus.Les dragons s'étaient éparpillés, effrayés par ces nouveaux venus. Beaucoup avaient fui vers les cavernes et les océans les plus profonds, mais certains avaient préféré rester pour connaitres les intentions de ces étrangers. Le soleil avait grandi et le ciel s'était réchauffé [...]. De nombreux dragons avaient exprimé leurs inquiétudes, demandants à leur frères de combattre et de repousser ces envahisseurs. Cependant les plus vieux et les plus sages agirent autrement, et comme ceux qui les avaient précédés, ils se réfugièrent dans les recoins les plus sombres du monde, et attendirent de voir ce qui allait se passer.
Parmi eux, il y avait Indraugnir, le père de Maedrethnir. [...] Les serviteurs des Anciens, les slannd bouffis, avaient arraché l'ile au fond océanique, et les montagnes s'étaient mises à cracher de la fumée et des flammes. les dragons avaient tremblé en voyant leurs cavernes s'écrouler, mais Indraugnir leur avait conseillé de rester cachés, de peur que les Anciens ne les terrassent une bonne fois pour toutes. Avec le temps, la terre finit par trouver la paix et les premiers elfes arrivèrent. [...]. Indraugnir divertissait ses enfants et ses alliés en leur racontant de vieilles histoires de la guerre contre les shaggoths et les dragons-ogres, les mettant en garde contre le contact corrupteur des Puissances Par-delà le Ciel qui avaient perverti les cousins difformes des dragons."

Les ancêtres des hommes, des nains et des elfes [WFRP1]

Les créatures qui vivaient sur le globe étaient groupées dans les régions équatoriales. Parmi celles-ci se trouvaient les ancêtres des elfes, des nains et des humains. A peine plus évolués que des animaux, ils erraient dans les forêts et la toundra, chassant des animaux sauvages et creusant la terre à la recherche de racines comestibles.

La Déesse Mère [RoDM]

La Déesse Mère aurait parlé directement à ses enfants durant les Premiers Jours, mais s'est tue par la suite. Les hommes primitifs vivaient dans diverses régions du monde de Warhammer, surtout dans les terres appelées maintenant Lustrie, les Terres du Sud, et Cathay. On pense que les Druides maintiennent une tradition orale de cette période, mais cela ne peut pas être confirmé, on pense aussi que de nombreuses légendes de l'époque pré-slann viennent de ces sources orales. [...]

La Déesse Mère fut le premier dieu, et le seul dieu, jusqu'à l'arrivée des Anciens slanns. Durant les Premiers Jours, les hommes primitifs ont sans doute vénéré différents aspects de la Déesse Mère, ou divers esprits indépendants qu'elle créa, mais l'être divin principal est universellement supposé être la Déesse Mère. Les intermédiaires entre la Déesse Mère et ses enfants mortels étaient les Premiers Druides. La Déesse Mère donna à ces Druides la première magie divine et leur promit la Vie Eternelle de l'Esprit. Les Pactes Elementaires, des accords de services et respect mutuels entre l'homme et les êtres magiques élémentaires, datent de cette époque.

LA FAUNE

Les mammouths étaient autrefois une créature commune du monde Connu, avant que les Slanns ne rapprochent la planète du soleil, réchauffant le climat et faisant reculer les déserts gelés. [Bestiaire WFB2]

Un reste des habitants préhistoriques de la Lustrie, le tigre à dents de sabre est encore trouvé dans les profondeurs de la jungle de ce continent. [Bestiaire WFB2]

Les skinks sont des créatures petites, agiles et intelligentes conçues par les Anciens à partir des monstres amphibies géants qui hantaient les marécages de Lustrie à l'aube des temps. [LA HL V6]

Les sangs-froids réfugié dans les cavernes souterraines sont les restes d'une puissante dynastie reptilienne. A l'aube des temps, leurs ancètres animaux dominaient la planète, et ont évolué en hommes-lézards et troglodytes. [Bestiaire WFB2]

La jungle est l'antre d'un incroyable panel de créatures exotiques, toutes plus dangereuses les unes que les autres et les stégadons font partie des plus grosses et des plus agressives. Ils appartiennent à une espèce qui foulait déjà les jungles de Lustrie à l'époque où les Anciens arrivèrent. [LA HL V6]

LES ANCÊTRES DES PYGMÉES DE LUSTRIE [WD 100]

Il y a des dizaines de milliers d'années, la Lustrie fut visitée par un vaisseau spatial "dirigé" par une petite race de voyageurs spatiaux. Malheureusement, l'atterrissage ne se passa pas comme prévu et les survivants du crash furent forcés de s'adapter à leur nouvelle demeure. Des disputes mesquines sur le responsable de l'accident dégénérèrent en conflit et les ancètres des pygmées développèrent une méthode infaillible pour s'occuper de leurs adversaires : ils les mangèrent. Pour être honnête, les ancètres des pygmées ont toujours recyclés leurs collègues morts et n'ont fait qu'étendre le procédé.

DRACHENFELS

Le roman Drachenfels suggère que celui-ci était déjà sur le monde avant à l'arrivée des slanns.

Il se souvenait à peine de sa vie en tant que Laszlo Lowenstein. Depuis qu'il avait dévoré les yeux, tant d'autres souvenirs submergeaient sa mémoire. Des millénaires d'existance, d'apprentissage, de sensations palpitaient coimme des blessuires à l'intérieur de son crâne. Au temps des fleuves de glace, avant que les hommes-crapauds ne viennent des étoiles, il frappait une créature plus petite à l'aide d'une pierre pointue, découpant des morceaux de chair encore chaude. Et à chaque fois que retombait le silex glacial dans son souvenir, son esprit se convulsait, se noyant dans le sang. Finalement, quelque chose de petit et d'insignifiant fut écrasé dans la boue. Ses doigts gourds et courtauds arrachèrent les yeux de la chose morte et il mangea à sa faim pendant tout l'hiver.Il se sentait revivre et remplit ses poumons de l'air du grand hall, un air auquel la peur donnait une exquise saveur.[...]
J'ai vécu plusieurs vies d'homme, mon prince. J'ai usé bien des corps. Il y a longtemps que j'ai échangé la chair dans laquelle je suis né contre d'autres...
Drachenfels se souvint de cette époque incroyablement lointaine où il avait respiré, aimé et tué pour la première fois. Son premier corps. Sur une vaste plaine de glace nue, il avait été abandonné par des sauvages trapus et brutaux qui semblaient avoir plus de points communs avec les grands singes d'Arabie qu'avec les hommes d'aujourd'hui. Il avait survécu. Il vivrait à jamais.[...]
Il faisait froid sur la plaine, et on l'avait abandonné à son sort et à sa mort, trop malade pour que la tribu s'occupe de lui. L'autre homme, sa première victime, s'était hasardé là et il avait lutté contre lui pour lui arracher la vie. Il avait gagné mais aujourd'hui... quinze mlille ans plus tard... il savait qu'il avait fini par perdre. Il n'avait repoussé la mort que de quelques instants au milieu de l'éternité.Et pour la toute dernière fois, la vie le quitta.