IND

Sources

Très peu d'informations sont données sur Ind - ou Ind(h)ya, ou encore Inja - durant les premières versions et même dans les versions suivantes. Les rares informations données sont principalement des faits génériques venant du fait que la région est inspirée de l'Inde. La première mention d'Ind est sur l'une des premières cartes du Monde Connu, dans le Citadel Journal Automne 85.

Les contrées de l'Ind, du Cathay et du Nippon constituent ce que les habitants du Vieux Monde appellent l'Extrême-Orient et sont à l'origine de bien des récits merveilleux. Cette réputation est bien évidemment soulignée par les biens exotiques rapportés de ces royaumes; des objets le plus souvent appréciés pour leur beauté et la finesse de leur artisanat. Mais en réalité, ces pays sont aussi dangereux que le Vieux Monde, voire plus encore pour les voyageurs étrangers qui ne sont pas au fait de leur culture.

La plus proche des trois nations situées à l'est est l'Ind. Terre des plus spirituelles, ses habitants ont parfois l'air étonnamment heureux aux yeux des étrangers, mais c'est là juste une façon de prendre leurs distances avec les horreurs de la vie, ce qui ne doit pas distraire le voyageur des périls qui l'attendent dans cette région. Destination de choix pour les marchands d'épices du monde entier qui s'y rendent pour se fournir en herbes rares et précieuses, il est parfois difficile de comprendre les coutumes des autochtones. En fait, des écarts aussi banals que traverser un pont du mauvais côté ou manger de la viande peuvent provoquer le courroux des habitants, le pauvre voyageur étant parfois sévèrement châtié pour un délit dont il n'a même pas conscience. Les dieux d'Ind sont eux aussi très curieux. Les voyageurs sont donc invités à sourire poliment et à hocher de la tête lorsqu'un autochtone adresse ses prières à une souris ou à un charançon.

L'Oeil du Tigre est une caverne profonde située dans les contreforts des monts Shambani. Censée renfermer la Pierre perdue de Simba, elle est aujourd'hui le repaire des Bengalis, une violente tribu d'hommes-bêtes à tête de tigre.

Les Suvarna d'Ind (L'Arsenal V2 p112).

Un seul homme, un explorateur tiléen du nom de Nigel Francisco, a osé braver les périls de la route de l'Argent pour aller visiter cet endroit étrange, plus étrange encore que les légendes qu'on rapporte sur le Cathay. Comme preuve de son voyage, il a rapporté de nombreux trésors, parmi lesquels de petites pièces d'ivoire à l'image d'animaux et de personnes. Déclarant que ces pièces portent le nom de suvarnas, il a prétendu que les peuples de l'Ind n'ont que faire de l'or et des autres métaux et qu'au lieu de cela, ils utilisent l'ivoire et les gemmes pour commercer. D'après ce que l'on croit savoir, il n'existe que 25 suvarnas dans tout l'Empire, dispersés chez différents propriétaires, mais les copies et les faux sont assez courants ce qui diminue la valeur d'ensemble de ces pièces rares.

Les hommes-tigres d'Inja

Autres informations :


L'IND DANS LA "FIN DES TEMPS" [traduit et compilé par Thindariel]

L'Ind n'apparait pas dans les 5 bouquins de la Fin des Temps. Josh Reynold -un des auteurs- en dit un peu plus sur son blog. C'est toutefois non officiel (des personnages cités sont issus des livres d'armées de Mathias Eliasson (son site).

L'Ind subit à peu près le même sort que l'Estalie, la Tilée et l'Arabie. Les Clans Eshin et Volkn déstabilisèrent les divers royaumes et principautés ou les massacrèrent, alors que les forces du Chaos envahissaient le pays depuis les jungles et les mers et que Dechala la Répudiée déclenchait la révolte des cultes du plaisir du sud du pays. Divers champions se levèrent ou retombèrent, des héros combattirent et périrent, inconnus ou ignorés, tandis que les vastes cités d'Ind brûlaient et emplissaient le ciel de cendres...
Les Navires-Requins de la flotte de Khorne accostèrent au sud et déversèrent les forces du Dieu du Sang. Au siège de Au siège de Lakshana, le Preneur de Crânes débarqua afin de tuer Karishana. Les deux immortels se battirent en duel pendant des heures, avant que Karishima ne faiblisse, et que le Preneur de Crânes ne réclame sa tête.
Le navire volant de Wulfrik le Vagabond fut vu plus d'une fois, et le champion prit son lot de vies. Ainsi il abattit Parashuruma. Le Tueur Sacré répondit comme beaucoup d'autres au défi du Vagabond et périt, dès les premiers jours de l'invasion.
Galrauch était trop imprévisible, même pour les forces de l'entropie, aussi afin que son allégeance variable ne puisse compromettre les cuts ultimes du Chaos, il fut envoyé en Ind. A mesure que la fin des temps approchait, sa moitié démoniaque se renforçait, mais lorsque l'influence de Tzeentch décrut subitement à la fin de la guerre, ses deux moitiés se rééquilibrèrent. A la toute fin, lorsque le monde fut avalé par le Chaos, Galrauch s'entre-dévora.
Karanak, le Cerbère de Khorne, fut relâché pour aider Arbaal l'Invincible dans sa conquête du pays, ses proies étaient les demi-dieux de cette contrée. A la tête d'une immense meute de chiens de Khorne, Karanak pourchassa sauvagement tous les avatars des dieux d'Ind, et les mit au sol afin que les champions de Khorne puissent réclamer leurs crânes immortels. Urjana fut tué par Arbaal l'Invincible, après qu'il eut dépensé toutes ses flèches sur la meute de Chiens de Khorne de Karanak. Urjana tua ainsi trois cents démons avant d'être engagé au combat par l'Invincible, et décapité. Moghli fut aussi pourchassé par Karanak, à travers les jungles de Khuresh, et les deux disparurent de l'histoire. Karanak pourchassait encore le dernier des avatars lorsque le monde prit fin.
Arbaal poursuivit sans relâche sa besogne. En Ind, les vampires étaient vénérés comme des dieux dans les régions isolées où ils avaient élus dominicile. Jamais très nombreux, ils contrôlaient rigoureusement les destinataires du Baiser de Sang, ne le donnant qu'aux méritants. Lorsque l'Ind brûla, les vampires s’entre-déchiraient déjà, certains voulant rejoindre Nagash à l'ouest, d'autres préfèrent rester isolés. Leur attention divisée, les vampires furent incapables de résister au Chaos très longtemps. Un par un, ils furent détruits, et leur fondateur Herakthe tomba sous la have d'Arbaal. Au cours de cette guerre, l'Invincible empila les crânes de ses ennemis plus haut que les immenses stupas qui émergeaient de la jungle avant qu'Archaon ne le rappelle à Middenheim.
Le peuple d'Ind et ses dieux luttèrent jusqu'aux derniers instants. Leur accès à la mer était coupé, et leur seule route de retraite était vers l'intérieur des terres, dans la jungle et les montagnes, où ils combattaient encore les légions du Dieu du Sang quand le monde fut détruit. En un sens, l'Ind a finalement réussi à faire match nul : le pays n'a pas été complètement submergé, et il résistait encore lorsque Middenheim explosa.