BASTOGNE

Duché de Bastogne

Les Chevaliers du Graal p54 er suivantes

"Bastonne " en VO.

La variété des paysages de Bastogne est grande. La région est bordée au nord et à l’est par la Grismerie, et au sud par le Gilleau. La moitié occidentale du duché est en grande partie composée de terres arables, tandis que les régions de l’est sont constituées de pâturages. Les montagnes du massif d’Orquemont sont à cheval sur cette province et sur le Quenelles. Vers l’ouest, une grande partie de la forêt de Châlons s’étend sur ce duché.

La caractéristique géographique la plus notable du duché reste le Gouffre Noir. Cette faille longe l’extrémité septentrionale du massif d’Orquemont, se rétrécissant et devenant moins profonde en allant vers l’est, et disparaissant tout à fait juste avant la frontière avec le Quenelles. À la jonction entre le massif et la forêt de Châlons, le gouffre mesure deux cents mètres de large et semble pratiquement sans fond. Le gouffre semble se prolonger dans la forêt, mais il est impossible de le longer à cause de la végétation envahissante, et on n’arrive jamais à le trouver quand on le cherche dans les bois.

Un brouillard noir monte souvent du gouffre, et ceux qu’il enveloppe sont glacés jusqu’aux os, voire jusqu’à la mort, même au plus fort de l’été. Heureusement, le brouillard ne s’éloigne pas beaucoup du gouffre, et même les chevaliers bretonniens ont assez de bon sens pour ne pas bâtir de villages dans les alentours. Les rejetons du gouffre posent plus de problème, car ils ne sont pas limités à ses environs immédiats.

Toutefois, le gouffre a ses bons côtés, car il empêche les orques du massif d’Orquemont de pousser leurs raids jusqu’au cœur du duché. Il sert également à couper les villages des montagnes du reste du monde. Ceux-ci sont régis par un baron, Lothar le Vif, qui a également le titre de marquis. Il prend ses responsabilités très au sérieux, mais n’a pas vraiment le sentiment de faire partie de la Bastogne.

La forêt de Châlons est presque complètement désertée par les humains de Bastogne. Il existe une poignée de villages de bûcherons à l’orée de la forêt, mais ils ne subsistent jamais plus de cinq ans, et il devient presque impossible de trouver des gens qui veuillent y habiter. La forêt est le repaire de morts-vivants, d’hommes-bêtes et d’hommes-bêtes morts-vivants qui lancent fréquemment des raids dans le nord.

Le monstre local : les rejetons du gouffre

Dans Les Chevaliers du Graal, le supplément pour WFRP2, chaque duché de Bretonnie a "son" monstre. Si on trouve ce schématisme un peu ridicule, on peut considérer qu'il s'agit d'une légende locale.

Les rejetons du gouffre sortent du Gouffre Noir pour rôder en Bastogne, attaquant et tentant de dévorer tout ce qui se dresse sur leur route, qu’il s’agisse d’humains, de chevaux, de rochers ou d’arbres. Ils semblent presque dépourvus d’intelligence, mais cela ne les rend pas moins dangereux.
Ils ressemblent à d’énormes grenouilles et peuvent bondir sur de longues distances, bien qu’ils préfèrent l’éviter. Ils mesurent environ trois mètres de haut aux épaules, et sont donc plus grands que certaines maisons de paysans. Leur peau est noire et dure au lieu d’être gluante.
On n’a jamais vu de jeune rejeton du gouffre, mais la constance de leur forme amène de nombreux érudits à penser qu’ils n’ont rien à voir avec le Chaos. Quelques érudits adoreraient monter une expédition dans les profondeurs du gouffre pour en savoir plus, mais ils ne comptent pas à s’y rendre eux-mêmes.
LES HABITANTS

Les Bastognois aiment à considérer le duché comme le cœur de la Bretonnie. Ils sont les descendants de Gilles le Breton et la région se trouve à peu près au centre du pays. Les habitants de la Bastogne sont plus fiers de leur nation que ceux de n’importe quel autre duché, et le culte de la Dame du Lac y est aussi populaire chez les paysans que chez les nobles. Ils ont une forte tendance à croire que les Bretonniens sont dotés de certaines vertus, en particulier le courage et l’honneur, qui les mettent à part des autres nations, et que ce sont chez eux que ces vertus sont les plus évidentes. Cela les rend souvent plutôt pompeux et chauvins.

C’est aussi la principale motivation des aventuriers Bastognois : ils voyagent pour prouver que les Bretonniens sont supérieurs à tous les autres. Dans le meilleur des cas, ils s’efforcent de prouver leur valeur. Dans le pire, ils passent leur temps à minimiser les accomplissements des autres nations sans faire grand-chose eux-mêmes.

La noblesse de Bastogne comprend un nombre inhabituel de chevaliers du Graal, et les nobles corrompus sont bien plus rares ici que dans les autres duchés. Toutefois, les nobles compétents semblent tout aussi rares : la plupart des nobles Bastognois ne sauraient pas organiser un combat dans une Waaagh ! Et si les chevaliers sont nobles, leurs intendants, baillis et grands justiciers semblent au mieux être des individus vénaux, au pire des serviteurs des Puissances de la Corruption. Le duché fourmille d’injustices que les nobles pourraient réparer pour la plupart s’ils en étaient conscients.

La Bastogne et le Bordeleaux entretiennent de bonnes relations depuis l’époque de Gilles l’Unificateur, mais les relations avec le Gisoreux, et surtout le Montfort, sont tendues. Ces deux derniers duchés ont de terres qui ne sont pas couvertes de montagnes ou de forêts. Le Montfort, par exemple, n’a pratiquement pas de terre en dehors des Montagnes Grises. Les seigneurs frontaliers convoitent en permanence les terres de Bastogne et projettent d’étendre leurs domaines. Les guerres frontalières privées font partie de la vie quotidienne, mais jusqu’ici, les ducs sont restés à l’écart.

"Les héritiers de Gilles le Breton feront toujours respecter l’honneur de la Bretonnie, aussi bas que puissent tomber les autres." - Sire Darrepin le Furieux

"Le pire piège à pèlerin de tout le pays. Si Gilles l’Unificateur avait vraiment dormi à tous ces endroits, il n’aurait jamais eu le temps de livrer un seul combat." - Eldegar de Busreq, Cocher

"D’accord, mais qui est roi, maintenant ?" - Des dizaines de nobles de Couronne exaspérés

LES SOUVERAINS DU DUCHE DE BASTOGNE

Le duc Bohémond de Bastogne [CdG p54, LA Bretonnie V5 p75 & LA Bretonnie V6 p13]

Le duc Bohémond de Bastogne est un chevalier du Graal particulièrement célèbre pour avoir combattu des monstres, à tel point qu’on le surnomme "le Fléau des Bêtes". Il est également connu pour refuser de combattre des adversaires inférieurs, même s’ils l’attaquent. Il se contente de les assommer pour tourner son attention ailleurs. Quand sa renommée a grandi, il s’est rendu en bien des lieux de Bretonnie et d’ailleurs pour trouver des adversaires à sa mesure. Ce fut un des rares ducs à chevaucher aux côtés des hommes de l’Empire contre la [dernière incursion du Chaos en 2522CI].

Si Bohémond est un descendant de la lignée de Gilles le Breton, il fait preuve d’une loyauté absolue envers le Roy Louen et n’a aucun désir de s’emparer de la couronne. En fait, il délègue l’administration de son duché à son intendant, et les affaires de justice à son grand justicier. Hélas, il n’est guère capable de juger la personnalité d’autrui et il doit remplacer ces hommes à un rythme alarmant.

Descendant en droite ligne de Gilles le Breton lui-même, le duc de Bastonne arbore les fières armoiries du dragon. Gilles prit ce blason après avoir tué l'ancien dragon Smearghus et, après cela, porta la peau de la bête. Cet artefact révéré est encore sous la garde du duc, entretenu par un groupe de prêtresses et porté pour à l'occasion de cérémonies ou pour la guerre.

Le château du duc s'élève sur une haute colline rocheuse surplombant la forêt de Châlons.

Objets magiques associés au duc de Bastogne :
- La Masse Bestiale de Bastogne : L'énorme masse de Bohemond est une arme terrible, aussi lourde de magie que de fer. Son manche a été taillé dans l'os d'un dragon que tua Bohemond et sa tête a été forgée par des maître des runes nains à partir de fer météorique.
- Le Bouclier de Bohemond : Quand Bohemond accomplit sa quête, la Dame du Lac lui demanda de laver le sang de Dragon qui recouvrait son bouclier. Les eaux du lac sacré lavèrent le bouclier et l'imbibèrent d'un pouvoir magique.

Blasons de vassaux [LA Bretonnie V6 p13]

[Dommage de ne pas avoir les armoiries du baron Lothar le Vif, cité plus haut.]

LOCALITES DU DUCHE DE BASTOGNE

Le château de Bastogne

Le château de Bastogne est situé presque exactement au centre du duché. Lui et la ville environnante sont tout entiers remplis d’antiuités que leur association à Gilles l’Unificateur rend sacrées. De vieux bâtiments, des statues et des ossements, dont le crâne de Smearghus, témoignent des prouesses de Gilles. De même, quelques anciens bâtiments de pierre ont survécu, et un certain nombre d’anciennes sections du château sont soigneusement préservées. Il est interdit aux paysans et aux étrangers d’entrer en ces lieux, et même les nobles doivent les traiter avec le plus grand respect. De nombreux événements ont eu lieu au cours des 1 500 dernières années et toutes les reliques préservées avec amour ne sont pas forcément liées à l’Unificateur. Le bâtiment le plus universellement vénéré est la tour de l’Eau du château de Bastogne. L’histoire prétend qu’il s’agissait de la résidence personnelle de Gilles. La plupart des nobles n’ont pas le droit d’en passer le vestibule et les paysans peuvent être condamnés au fouet s’ils la regardent avec trop d’insistance. De temps à autre, des rumeurs resurgissent, insinuant que des actes sinistres ont lieu en secret à l’intérieur de la tour, mais elles sont vite étouffées.

La ville semble préservée pour alimenter le flux de pèlerins et c’est en effet une destination populaire. Les paysans en pèlerinage sont menés devant un certain nombre de lieux importants et à l’intérieur de tavernes qui payent un écot aux guides. Les nobles peuvent s’attendre à une visite personnalisée ménageant des opportunités de prier dans la plupart des lieux saints. Au minimum, les nobles se rendent dans la chapelle du Graal personnelle de Gilles et presque tous les chevaliers du Graal l’ont visitée au moins une fois.

La chapelle de l’Humilité

La chapelle de l’Humilité existe depuis plus de mille ans et c’est de loin la plus ancienne chapelle du Graal jamais construite et entretenue par des paysans. On la trouve à environ deux jours de voyage à l’ouest du château de Bastogne, juste à côté d’un village presque entièrement voué au bien-être des pèlerins en visite.

Malgré son nom, l’édifice est spectaculaire. Construit en briques décorées, avec des poutres de bois sculpté, de brillants vitraux, des statues de bronze, d’argent et même d’or, pourvue d’un toit de verre, elle semble plus splendide que n’importe quelle autre chapelle du Graal du pays. Au fil des siècles, presque tous les dons des paysans à la Dame ont été investis dans la chapelle, et ça se voit.

Une légende populaire affirme que la Dame du Lac apparut en ce lieu à un paysan courageux, loyal et obéissant du nom de Gademar. Elle loua ses qualités et sa loyauté à son seigneur, et lui permit de toucher le Graal du bout des doigts. La plupart des nobles rejettent cette histoire qu’ils pensent être une pure invention : la dame ne daignerait jamais parler à un simple paysan et ne lui permettrait assurément pas de souiller le Graal. Seule une poignée de chevaliers du Graal a visité la chapelle, mais de temps en temps, les Damoiselles et les Prophétesses de la Dame y viennent et s’y entretiennent avec les armées. Les sujets de leurs conversations revêtent une immense importance.