LES TROLLS

FoF, WFB2, WFB3, WA, CJ Spring 86, RoC, WFRP, WD87
Sources

Les trolls sont d'énormes créatures repoussantes, très stupides, féroces et d'apparence vaguement humanoïde. Ils sont apparentés aux ogres mais ils ont été plus profondément affectés par le Chaos et continuent encore à produire des mutations. Ils vivent comme des animaux sauvages, en petits groupes, et font des raids sur les habitations pour trouver la nourriture dont ils ont besoin, ou par pur caprice.

Les trolls ne vivent pour manger et leur système digestif est capable de venir à bout de n'importe quoi (y compris - ce sont des rumeurs - de solides rochers). En effet, il est dit qu'un troll est la seule chose avec laquelle un ogre peut se mesurer dans une compétition d'absorption de nourriture - car il est connu que ceux-ci n'ont aucune chance contre la digestion volcanique des trolls. Leurs sucs digestifs sont de ce fait l'acide le plus puissant connu dans le Vieux Monde et éventrer un troll en combat rapproché peut souvent provoquer la mort des deux combattants à cause de l'acide qui jaillit. Occasionnellement, le peu de nourriture restée indigeste, comme l'or ou les gemmes, peut être trouvés dans le gésier d'un troll bien que rares sont ceux qui prennent le risque de les récupérer.

Étrangement, les trolls ont la capacité incroyable de régénérer les tissus de leur corps endommagés, en faisant des adversaire difficiles. Un troll tué peut parfois revenir à la vie.

Ce sont des créatures peu hygiéniques, crasseuses et à l'odeur répugnante, il est courant pour une variété de champignon de pousser sur toutes les parties de leur corps. Du fait de leurs imprévisibles usages alimentaires, les trolls sont souvent couverts des restes de leur dernier repas. Ils ne portent pas d'armure et n'utilisent qu'occasionnellement des armes : Celles-ci sont toujours grossières, consistant principalement en des troncs d'arbres portés comme des massues, bien qu'ils soient connus pour utiliser des haches prises sur des géants et des ogres, quelquefois même en les tenant par la bonne extrémité. S'ils n'ont pas d'armes, ils se battent avec leurs dents et leurs griffes et peuvent infliger des blessures empoisonnées (50% de chances qu'une attaque soit empoisonnée).

Les oreilles et le nez sensibles d'un troll peuvent détecter les sons et les odeurs d'un champ de bataille à plusieurs kilomètres et, en Norsca comme dans l'extrême nord du Vieux Monde, il n'est pas rare de voir un groupe de trolls apparaître à la lisière d'un champ de bataille et commencer à manger tout ce qui leur passe sous la main : les cadavres, les blessés, les chevaux, les engins de siège.... Bien qu'ils soient capables de manger pratiquement n'importe quoi, ils préfèrent toutefois la viande et la charogne.

Ils sont donc généralement à éviter si possible. Heureusement pour les créatures plus petites, les trolls n'ont pas grand chose dans la cervelle. Le troll moyen a la curiosité intellectuelle d'une limace. Quand un troll tue un adversaire, il est fréquent de le voir perdre tout intérêt pour la bataille et s'asseoir pour manger.

Les trolls se servent peu du langage qu'ils comprennent mal. Certains parlent très lentement une version altérée et très lente du nordique (appelée orgvar ou trollique) accompagnée de grognements enthousiastes et de gesticulations. Ils ont peu de vocabulaire.

La majorité de ces créatures repoussantes vit dans les désolations du nord au-delà de la rivière Lynsk et en Norsca pays des ogres et des trolls. Ils sont en expansion constante dans les Terres Sombres. Ailleurs, quelques trolls subsistent encore dans les endroits les plus isolés du Vieux Monde (notamment les forêts de L'Empire et les Montagnes Grises) et des montagnes du Nouveau Monde.

On distingue parfois plusieurs types de trolls :

- Les trolls des marais vivent généralement dans les lieux les plus inaccessibles, chassant le poisson avec des filets et tridents. Ils peuvent nager aussi rapidement qu'ils marchent. Ils attaquent parfois les navires fluviaux en mangeant la coque...
- Les trolls des cavernes se distinguent par les cornes sur leur tête. Leur mode de vie consiste à réarranger les montagnes du Vieux Monde en lançant des rochers aux voyageurs.
- Les trolls des collines sont les plus stupides - même selon les standards trolls. Les trolls des collines sont particulièrement féroces, même pour des trolls, bien qu'ils soient plus petits que les "vrais" trolls. Ils vivent rarement au même endroit pour longtemps, préférant errer de collines en forêts, laissant un chemin de destruction derrière eux. Traquer un troll des collines n'est pas bien dur.
- Les trolls guerriers sont les plus terrifiants de tous ! Certains sorciers mauvais [bien patients !] leur enseignent parfois l'art de la guerre. Avec une armure complète de cotte de mailles, un troll guerrier est pratiquement impossible à stopper. S'il ne s'arrêtait pas pour manger ce qu'ils ont tué, ils pourraient probablement décimer une armée en un jour.

Depuis le LA consacré aux orques et aux gobelins de WFB4, en plus des trolls normaux, on distingue les trolls de pierres (de couleur bleu) des trolls des marais ("River trolls" en VO). Les premiers habitent les montagnes, se nourrissent de pierres et sont donc (!) plus résistants à la magie. Les seconds, tout visqueux, sont plus difficiles à toucher en corps à corps. Quant aux trolls du Chaos de WFB6 et plus, vous aurez compris que c'est un pléonasme.


Les Trolls Bileux [The Trone of Chaos p. 129]

Les Trolls sont une race de créatures hideuses et difformes, parmi laquelle on dénombre une grande variété de sous-espèces mutantes. L’une des plus viles d'entre elles est sans doute le Troll Bileux – créature maudite et torturée perpétuellement affamée. Ces créatures sont corrompues dans leur chair et voués à une vie d'agonie. Contrairement à de nombreux enfants du Père Nurgle, ils ne reçoivent pas de répit au cours de leur horrible existence grâce au culte de ce sombre dieu. En outre, bien que leur capacité à guérir les blessures soit inférieure à celle de leurs parents, leur contact est un poison mortel et leur vomi si corrosif qu’il détruit la chair vivante en quelques secondes.
Les tribus Kul ont une légende qui relie ces créatures à un ancien chef Troll nommé Raak BrisePierre [« Stonehatterer » en VO, NdT]. C’était avant la construction du Grand Bastion de l'Est. Ce chef était une créature dotée d'une intelligence rare et d'un appétit sans fin qui réunit plusieurs de ses semblables dans une bande guerrière afin de défier les Champions du Chaos et obtenir pour eux-mêmes les faveurs des Dieux Sombres.
Raak et les siens accumulaient les victoires et, même les pertes diminuaient leur nombre, ils devenaient gras et arrogants. Sur la plaine des Os Roussis, ils combattirent la horde innombrable de Gulvas Bouffenfant [Bloatchild en VO, NdT], l’un des fils favoris du Père de la Peste. Après plusieurs jours de combats sous des aurores hurlantes, Raak et les siens furent victorieux. Affamés par leurs efforts, les Trolls mangèrent les morts sur le champ de bataille. Cette viande amère et rongée par la maladie scella leur destin. Ces chairs infectées tordaient leurs entrailles, et ils furent affectés par les maladies et les chancres les plus élaborés de Nurgle. Cette malédiction surpassait le pouvoir de régénération tant vanté des Trolls, mais la peste du Seigneur de la Pourriture ne les consuma pas complètement. Au lieu de cela, les Trolls infectés devinrent encore plus tordus et plus torturés. Leurs corps plus bouffis et plus déchirés, perpétuellement régénérés pour être à nouveau dévorés de l'intérieur. La légende dit que le Père Nurgle éprouva une grande joie à la vue de leurs souffrances et de leur arrogance déchue.
Ces bêtes se rencontrent dans les Froids Marais, au nord du Pays des Trolls, sous l'ombre malfaisante des Désolations du Chaos. De nos jours, ils sont  heureusement peu nombreux, descendants de Raak ou de ceux qui partagèrent son sort. Ils sont craints et évités, même par les autres Trolls qui, malgré leur stupidité crasse, ne souhaitent pas partager leur malédiction.

Les trolls peuvent avoir des attributs du Chaos, la source du grand nombre de types de trolls "anormaux", comme ceux "à pointes" ou "à deux têtes". Le troll à pointes, bien que petit, a d'ignobles pointes de fer poussant sur sa peau, elles peuvent être empoisonnées (50% de chances), le troll à pointes est une variante du troll des collines.

Physique : Les trolls sont de grands monstres de plus de 3 mètres de haut. Leurs traits sont grossièrement déformés et complètement uniques - personne ne pourrait confondre un troll avec autre chose. Bien qu'ils peuvent paraître dégingandés ou comiques mais une grande force réside dans leurs corps difformes. Leurs os sont lourds et leurs tendons de la taille de câbles navire.
Il existe des trolls de toutes les couleurs mais la plupart sont brunâtres et verdâtres. Leur peau est souvent couverte de cloques et parfois d'écailles. Ils sont sales, malsains et sentent très mauvais. Les trolls sont souvent couverts des reliefs de leurs derniers repas à cause de leur comportement déplorable à table. Les verrues, plaies, furoncles et cicatrices sont fréquents.

Alignement : Les trolls peuvent être mauvais ou chaotiques.

Traits psychologiques : Les trolls sont sujets à la stupidité et causent la peur aux créatures mesurant moins de 3m. Certains trolls particulièrement féroces sont même sujets à la frénésie en particulier s'ils sont dérangés pendant leur repas. Si un troll tue ou met hors de combat un adversaire et qu'un autre ennemi n'est pas à portée, il devra réussir un test de Calme ou commencer à le dévorer.

Règles spéciales :

Les trolls peuvent régénérer leurs blessures (cela est représenté par diverses règles selon les éditions non reprises ici). Si le bas du corps d'un troll est percé, l'acide jaillissant couvrira une aire de 3 mètres en demi-cercle devant lui. Les armures n'accorde aucune protection contre cela et les armures et armes non-magiques seront automatiquement détruites.

Les trolls ont deux type d'attaques spéciales : le coup puissant et la régurgitation. Pour faire un coup écrasant, le troll échange toute ses attaques contre une seule plus puissante et plus précise. Par ailleurs, les sucs digestifs d'un troll sont très puissants. En période de stress, un troll peut vomir le contenu de son estomac sur l'ennemi. C'est une attaque particulièrement horrible, l'acide à demi-liquide pénétrant toutes les armures et dissolvant la chair exposée. Les touches sont automatiques et ignorent toutes les armures (même magiques). Un troll ne peut vomir qu'une fois par bataille, une unité de trolls doit vomir en même temps. "A vos marques. Un, deux, trois..."

Les trolls ne portent pas d'armures. Parfois, un troll particulièrement intelligent réussit à mettre une armure de géant, mais juste par curiosité. Aucun troll n'est assez malin pour retirer une armure une fois enfilée. Les trolls en armure apprécient leur condition, battant leur poitrine avec de grands bruits métalliques. Le métal a un effet regrettable sur le métabolisme troll. Un troll portant une armure ne peut pas régénérer.

Profils WFB3 :

PROFIL

M
CC
CT
F
E
PV
I
A
Cd
Int
Cl
FM

Troll

6"
3
1
5
4
3
1
3
4
4
6
6
 
LES TROLLS ET LES AUTRES RACES

Les trolls sont des créatures stupides mais puissantes, facilement enrôlées au service du Chaos. Ils ne se dédient pas à une Puissance du Chaos en particulier et combattent simplement pour leur amour de la violence et pour avoir des proies fraîches ramassés sur le champ de bataille. Ils aiment aussi le bruit, la confusion et la violence. Malheureusement, leur manque de capacités mentales peut être un problème. Si on les laisse seuls, ils ont tendance à devenir confus et finissent par s'en aller. Ils sont en général le plus efficace sous le contrôle direct d'un champion du Chaos d'assez haut rang.
On connait Kharl la brute, des Skullrippers (une bande d'adorateurs de Khorne). Ce troll de renom est doté d'une cervelle minuscule ; il s'arrête souvent au milieu d'une action, incapable de choisir entre frapper ses adversaires avec sa masse noueuse ou bien les rôtir de son haleine enflammée. 

Des bandes de trolls s'attachent aussi souvent aux tribus gobelinoïdes, attirées par les carcasses en décomposition, les os et les ordures dont ils se nourrissent. Les orques peuvent même les encourager en leur lançant quelques snotlings. D'ailleurs, ces derniers aiment également les trolls, probablement attirés par leur odeur intense, et on peut les trouver dans les tas de déchets en décomposition dans le fond de leurs repaires.

Le Coin du Fluffiste

Notons qu'il existe des trolls femelles (image ci-contre de The First Citadel Compendium).

Realm of Divine Magic parle d'une forme d'élémentaire de terre basée sur les ancêtres des trolls (car RoDM proposait que les races géantes soient en fait une expérience des slanns - et non issues des mutations du Chaos) : les "anciens trolls".
La race troll ancestrale, aujourd'hui éteinte, avant qu'elle soit corrompue par le Chaos. La peau est similaire en aspect et en texture à de la pierre. Ils peuvent digérer la terre et la pierre. Pas malins, primitifs mais paisibles, réfléchis et nobles. Ne peuvent pas servir de monture, mais peuvent porter de lourdes charges. N'utilisent que des armes et outils simples, pas d'armures. Jettent de grosses pierres. Peut lancer quelques sorts de magie élementaire lié à la terre.

Realm of Sorcery (la version non publiée) dit que la capacité de régénération des trolls pourrait être d'origine magique.

Le Grimoire du Chaos (fanzine) propose l'existence des trolls noirs :
"La Norsca compte de nombreuses espèces de trolls. Une race à la peau claire nommée troll des glaces est majoritairement présente dans le Sud tandis qu'une autre à la peau sombre et appelée troll noir ou troll du Chaos est plus nombreuse au Nord de la péninsule. Les caractéristiques des trolls des glaces sont comparables à celles de ceux des montagnes du Vieux Monde, tandis que les trolls noirs sont plus grands (3,5m) et plus agressifs. Ils peuvent aussi être porteurs de mutations. Ils sont assez nombreux dans le territoire que l'on appelle le pays des trolls où des tueurs nains, à la recherche d'une mort certaine et héroïque, viennent parfois s'aventurer."

THROGG [LA GdC V7 p.79, LA GdC V8 p.54]
Le Roi des Trolls, le croc de l'Hiver, la Bête Fétide, le Seigneur de la horde de monstres.
Date CIEvènement
2490La nécromante Hela Demi-morte conduit une horde de cadavres titubants au Pays des Trolls, massacrant tous les êtres vivants sur sa route. La horde de Hela finit par être interceptée et taillée en pièces par Throgg et une armée de trolls. [LA GdC V8 p.15]
2517 Throgg, le Roi des Trolls, rassemble les monstres du nord et part en guerre contre le monde civilisé. [LA GdC V8 p.15]
2528Throgg participe à la dernière bataille de Middenheim [FdT Archaon t.1 p.xx]

Même l'enfant le plus ignare sait que les trolls sont des bêtes stupides . Mais dans le nord, autour des feux de camps, on murmure à propos d'une ancienne créature du Pays des Trolls dont les mutations ne seraient pas seulement physiques - un Roi des Trolls doté d'une ruse maléfique qui rêve de renverser les royaumes des hommes et de régner sur leurs ruines.
Au cœur d'un labyrinthe de glace jonché des corps mâchonnés de grands héros d'antan, Trhogg le Roi des Trolls est assis sur son trône de pierre, l'air maussade. Aucune trompette ne résonne dans sa caverne, nul vassal ne lui rend hommage, pas un courtisan ne demande ses faveurs. Ses sujets sont des monstres idiots et puants, et son royaume est une plaine gelée battue par les vents. Une petite couronne crasseuse ceint l'une de ses longues défenses. L'ancien propriétaire de cette relique familiale a fini son existence il y a bien longtemps dans la panse de son porteur actuel.
Autrefois, Throgg vivait heureux et menait une existence paisible et insouciante faite de pillages et de tueries. Il dirigeait ses congénères dans des attaques nocturnes et des embuscades, chacune plus meurtrière que la précédente.Il savait se servir du climat comme allié, car les trolls ne souffrent pas du froid. Pour eux, le blizzard le plus mordant est aussi dérangeant qu'une bruine d'été. Rapidement, le Roi des Trolls devint redouté des guerriers du nord, qui le surnommèrent "le Croc de l'Hiver"; chaque saison, les plus grands héros chevauchaient jusqu'à son antre dans l'espoir de le tuer et chaque saison, Throgg faisait un repas de fête sur leur dépouilles.
Lors d'une nuit sans lune, Throgg était tranquillement occupé à curer ses crocs jaunies avec une épée incrustée de gemmes. Il observait d'un œil distrait les ossements de ses victimes et se mit à penser. Il marmonnait, et ses yeux se mirent à briller d'une lueur froide. Si la race des hommes souhaitait tant l'affronter, alors il irait à leur rencontre, avec tous ses sujets et tous les monstres du Pays des Trolls à ses côtés.
Cette nuit-là, Throgg jura qu'il mettrait à bas les Royaume des Hommes au nom des dieux sombres. Il rassemblerait tous les monstres et les fous de son domaine et marcherait vers le sud à la tête d'une horde de créatures de cauchemar. Le froid d'un hiver surnaturel l'accompagnerait, car là où les fils du Chaos passent, la terre elle-même se transforme et se dénature. Il précipiterait la civilisation dans un âge de glaces et de ténèbres et réduirait en esclavage les races du Vieux Monde.
Les dieux ont bien accueilli son serment, et tandis que Throgg marche avec détermination vers le sud, sa cour de monstres enfle de jour en jour. Que ce soit dû aux pouvoirs étranges de sa couronne ou à la grâce accordée par les dieux, les bêtes sauvages lui obéissent. La race des hommes ne tardera pas à sentir le courroux du Roi des Trolls !