LES PRETRES-MAGES SLANNS

LA HL v5 p56 et suivantes

La caste des prêtres mages règne sur les […] hommes-lézards. Tous les slanns appartiennent à cette ancienne caste car ils possèdent des pouvoirs magiques d'un autre âge donnés à leur race par les Anciens.

Les slanns ressemblent aux énormes crapauds que l'on voit dans les forêts tropicales de Lustrie. Leurs yeux sont globuleux et perçants. Leurs têtes énormes abritent une incroyable intelligence. Leur corps obèses sont gonflés et boursouflés car ils ne quittent jamais leur palanquin, ayant des serviteurs pour les transporter partout et répondre à leurs besoins. Un prêtre mage est capable de vivre très longtemps.

Les slanns vivants actuellement sont similaires à ceux qui servaient autrefois les Anciens. Tous furent engendrés lorsque les Anciens arrivèrent. Ceux qui les ont connu au début sont morts depuis longtemps. Leurs reliques, si elles ont jamais existé, sont perdues, détruit sans aucune doute pendant le grand cataclysme [la destruction des portails, NdScribe]. Il y eut cinq générations de slanns créés par les Anciens.

Slanns de la Première Génération : Ils sont tous morts il y a des milliers d'années. Leurs restes momifiés sont cachés dans des chambres funéraires sous les pyramides, profondément enfouis sous la surface du sol. Ce sont des reliques vénérées, la plus célèbre de toutes étant la sépulture du seigneur Kroak d'Itza.

Slanns de la Deuxième Génération : Ils sont toujours vivants, sauf ceux qui ont été tués par des moyens surnaturels, mais ils sont incroyablement vieux. Ces slanns sont les seigneurs des prêtres mages. Ils sont au nombre de cinq, chacun dirige l'une des grandes pyramides des cités temples des hommes-lézards.

Slanns de la Troisième Génération : Plus jeunes que leurs aînés de plusieurs milliers d'années, ils sont tout de même très vieux. Ce sont les maîtres prêtres mages. Ils sont deux fois plus nombreux que leurs seigneurs et ils les servent ou bien dirigent eux-mêmes des pyramides plus petites réparties dans le royaume des hommes-lézards.

Slanns de la Quatrième Génération : Les slanns de la quatrième génération sont les champions prêtres mages. Leur âge se chiffre aussi en milliers d'années. Ils gouvernent rarement des temples pyramides, on les retrouve plus souvent aux postes de généraux, de superviseurs lors de grands travaux, ou subordonnés ayant en charge de petites pyramides autour des grandes cités.

Slanns de la Cinquième Génération : Les slanns de cette cinquième et dernière génération sont les plus jeunes. Malgré cela, ils ont connu l'époque précédant l'avènement des elfes ou des nains. Comparés aux seigneurs, ils sont alertes et énergiques et il paraît même que l'on en a vu se lever en de rares occasions ! Ce sont les prêtres mages des niveaux inférieurs qui servent leurs aînés lors de rituels ou en tant que commandants de petites forces envoyées pour attaquer les intrus ou pour d'autres missions variées. Bien qu'il soit normal pour un slann de vivre des milliers d'années, il en reste que très peu encore en vie, peut-être quelques centaines en tout, et la plupart sont très âgés. Les slanns sont en voie d'extinction. Sans les Anciens, il ne peut y avoir de nouvelles générations pour remplacer ceux qui périssent. Les slanns morts reposent, momies conservées à jamais dans les cryptes des pyramides. Même une fois morts, ils maintiennent un lien magique avec le monde des vivants depuis leurs carcasses desséchées sont tout autant vénérés.

Chaque prêtre mage slann siège au sommet d'une grand pyramide qui sert de temple. Plus le mage a de pouvoir, plus sa pyramide sera haute et décorée. De là, il dirige en tant que prêtre seigneur la grande communauté d'hommes-lézards qui lui doit obéissance. Il peut avoir dans sa suite d'autres prêtres mages de niveaux inférieurs, qui trônent aux sommets de pyramides plus petites situées à proximité de la pyramide principale. Il existe quatre grands rassemblements de ces pyramides cachés dans la jungle de Lustrie, et encore un autre dans les forêts tropicales des Terres du Sud. Toutes ces cités sont reliées par des lignes astrales mystiques. Les prêtres mages peuvent communiquer entre eux en envoyant leurs pensées le long de ces lignes.

Les slanns savent qu'il leur incombe d'achever la tâche entamée par les Anciens. Le monde Connu n'est qu'une étape de ce plan universel. Depuis le grand cataclysme, lors que les portes stellaires implosèrent, que le monde fut contaminé par le Chaos et que les Anciens partirent pour toujours, les slanns se sont consacrés religieusement à leur tâche sacrée qu'ils espèrent mener à bien avant que leur race ne disparaisse à son tour. Quoi que puissent faire ou penser les elfes, les hommes ou les nains, les slanns continueront toujours à servir les Anciens avec dévotion jusqu'à la fin des temps, ou jusqu'à ce qu'ils disparaissent corps et bien de la surface de la terre. Les autres hommes-lézards n'existent que pour les servir et les aider dans leur grand accomplissement.

L'esprit des slanns est constamment assailli de pensées obscures. Ils réfléchissent sans cesse à la signification du temps et aux mystères de l'univers. Ils ont l'air de somnoler en permanence et ne se manifestent qu'en de brefs instants. Leur esprit est toujours en contemplation et lorsqu'ils trônent sur leurs palanquins dans les chambres des temples au sommet de leurs pyramides, ils peuvent communiquer par télépathie avec d'autres prêtres mages éloignées. Les prêtres mages de faible niveau utilisent la parole, donnant des ordres plusieurs fois par jour. Les slanns les plus vieux ne parlent presque plus. Un des seigneurs prêtres mages slanns n'a parlé qu'un seule fois de mémoire d'hommes-lézards et ce fut pour dire « Surveillez les portes! ». Tous ceux qui étaient là comprirent ce qu'il voulait dire. Il s'agissait de leur mission essentielle et cela durerait toute l'éternité.

Même si un prêtre mage semble peu éveillé, il est sans doute plus conscient de l'immensité de l'univers que tout autre être vivant. Parfois, une pensée profonde tire le mage de son sommeil. Dans ces moments-là, il se réveille et donne des ordres à sa suite et à ses loyaux hommes à tout faire. Il arrive que les paroles d'un prêtre-mage slann particulièrement vieux soient tellement énigmatiques qu'elles requièrent l'interprétation d'un autre prêtre-mage plus jeune et plus loquace. Les serviteurs écouteront alors ses ordres pour les retransmettre aux autres hommes-lézards.