LE PANTHEON DU CHAOS

Slaves to Darkness p14

Les formes prises par les Puissances du Chaos sont nombreuses, variées et bien souvent étranges aux yeux des mortels. Les Puissances du Chaos changent de formes selon les races avec qui elles traitent et il est donc impossible de dire exactement si les multitudes de formes apparentes sont des entités distinctes ou si elles sont différents aspects du même être.

Certains affirment que le Chaos a enfanté un nombre infini de dieux qui s'entre-déchirent pour la domination. D’autres disent que tous les dieux du Chaos ne sont que différents aspects et manifestations d’un seul et même être : le Grand Innommable, Celui-Qui-Ne-Doit-Pas-Être-Nommé, la Grande Abomination, le Seigneur du Chaos, la Bête Indescriptible et de nombreuses autres appellations.

Ces mortels, sages et mystiques, qui essaient de théoriser et débattent sur la nature de la Bête, réussissent seulement à attirer l’attention des créatures du Chaos. De nombreux hommes sages ont été transportés, vivants et hurlants, dans les maisons de chairs des Enfers chaotiques, pour y mener un débat sans fin dans les flammes et les tourments des démons.

La nature véritable des divinités du Chaos est incompréhensible. Aucun mortel ne peut espérer appréhender ces choses et seuls quelques-uns osent essayer. Il est plus prudent de ne pas trop s’intéresser aux dieux du Chaos ou essayer de comprendre leurs guerres, rivalités et chamailleries. La majorité de la population du monde Connu choisit de les haïr et de les craindre sans essayer de les comprendre – et pour de bonnes raisons. En marge de cela, quelques personnes choisissent de les adorer ignorant alors leur conscience et acceptant leurs maîtres dans l’espoir d’une éventuelle récompense et une route rapide vers le pouvoir.

Les tomes de Realm of Chaos concernent les quatre Puissances du Chaos. Il s’agit de Khorne, le dieu du sang, Slaanesh, le seigneur des plaisirs, Nurgle, le seigneur de la peste et Tzeentch, le changeur de destin. [...] Des quatre Puissances du Chaos, [Khorne et Slaanesh] sont les deux plus importantes dans l’Empire du Vieux Monde. [..] On dit que beaucoup d’autres existent. Certains n'interfèrent que très peu avec les affaires des mortels, alors que d’autres sont des démons plus que des dieux. La limite entre une divinité mineure et un puissant démon est presque impossible à définir, puisque les démons sont de viles créatures et que la plupart vont s’autoproclamer dieux s’ils pensent que quelqu’un va le croire. [...]