NIPPON & CATHAY

WFRP, WFB1, Force of Fantasy, WFB2, Hordes sauvages, WFB3, Warhammer Armies, WD81
Sources

Dans l'archéo-fluff, la séparation entre Cathay et Nippon n'est pas très claire. Cathay est tantôt présentée comme le nom de l'extrême-orient divisé en plusieurs royaumes (dont l'Empire et le Nippon), tantôt Cathay et l'Empire de Cathay sont synonymes.

En tout cas, on peut retenir que Nippon et Cathay sont très proches au niveau du fond culturel et sociétal.

Les Grimoires 8 et 10 (un fanzine français) proposent quelques articles sur Nippon.

Quelques dates pour l'extrême-orient

200.000 ans avant le présent : Toutes les espèces du monde Connu vivent dans les régions équatoriales de Cathay, les Terres du Sud et de Lustrie.
5000 ans avant le présent : A Cathay, les invasions des hobgobelins sont repoussées par les premiers Simcistes.
-200 CI (~) : Le culte Chi'Ing (nom sous lequel Tzeentch, l'architecte du changement est connu en orient) croit en popularité chez l'aristrocratie de Cathay. [LA RdC V5 p32]
698 CI : Les ambassadeurs du Roi Phénix Aethis de Saphery arrivent à Cathay. Ils en repartent les bras chargés de soie, de jade et d'épices. Le commerce entre l'est et l'ouest prospère. [LA HE WFB4 p30]
1699 CI : Cathay est "découverte" par les frères Ricco et Robbio en. Voir la page sur les explorations tiléennes. [LA DoW p95]

Dans le vieux fluff [Bestiaire WFB2 p9], ces contacts sont plus récents : "Au cours de la dernière décennie, les Occidentaux ont atteint Cathay."

L'Empire de Cathay et les îles de Nippon sont les plus grandes nations de cette vaste région qui compte, en outre, de nombreux états indépendants qui rappellent ceux de notre extrême-orient. Il y existe une grande diversité de technologies et de raffinements culturels : des barbares, chasseurs de têtes de l'âge de pierre du sud aux civilisations ordonnées du nord, comprenant le Nippon et le Cathay impérial. Ces états ont des systèmes gouvernementaux introvertis et complexes, des lois aux complications insondables et une hiérarchie sociale stratifiée et rigide.

Les variations climatiques sont également largement diversifiées depuis les plaines côtières tempérées et fertiles, jusqu'aux déserts du nord et de l'ouest, en passant par les impénétrables jungles du sud. Quoique la domination humaine soit largement établie, il est des contrées écartées qui restent sous le contrôle des gobelinoïdes, en particulier des hobgobelins.

Les conventions culturelles et sociales des nombreux états de l'extrême-orient contrastent énormément avec celles du Vieux Monde et, bien que des contacts commerciaux aient été établis depuis peu, les étrangers n'y sont toujours pas les bienvenus.

Les orientaux forment la majorité de la population humaine du Monde Connu.

Physique : Les orientaux ont la peau brun-jaune et les yeux bridés. Plus petits que les occidentaux, ils mesurent environ 1m60. Leurs cheveux sont noirs.

Alignement : Neutre comme les autres humains.

Psychologie : Les orientaux sont réputés fatalistes et étroits d'esprit. Seuls quelques samouraï cultivent un fatalisme si fort qu'ils peuvent devenir kamikazes (et sujets à la frénésie). Ceux-là sont persuadé que leur heure est venue et que continuer à vivre serait une insulte à Simca. Ils se suicideront s'ils survivent à une bataille.

Profils : Identiques aux autres humains. Les samouraï sont souvent des héros mineurs tandis que les moines Vim-to et les ninjas atteignent une maitrise martiale surhumaine et leurs profils peuvent sortir des maxima raciaux normaux.

L'EMPIRE DE CATHAY

L'Empire de Cathay est la plus ancienne et la plus puissante nation orientale. Cathay est un immense territoire correspondant à notre extrême-orient.

Les zones côtières sont tempérées et fertiles, tandis qu'à l'ouest et au nord s'étendent de vastes déserts. Au sud se trouvent des jungles impénétrables. Cependant, la plus grande partie du pays est tempérée et montagneuse, abritant d'innombrables tribus primitives d'humains et autres humanoïdes notamment des gobelinoïdes, surtout les hobgobelins, dans certaines régions retirées.

Cathay est dominé par les humains depuis qu'il y a 5000 ans, les hobgobelins furent repoussées par les premiers simcistes. Il s'agit d'un formidable empire consitué de nombreuses provinces, chacune gouvernée par un puissant seigneur de guerre, sur lesquelles règne un empereur de nature divine. Mais c'est aussi une terre en guerre permanente, les seigneurs provinciaux s'entre-tuant pour étendre leurs frontières ou jouir des bonnes grâces de l'empereur. Malgré sa superficie et sa puissance, le Cathay reste une énigme pour les érudits de l'Empire, car même ceux qui s'y sont rendus n'ont finalement qu'une vague idée de sa taille et de ses ressources.

Les armées de Cathay sont extrêmement efficaces et l'Empire en a bien besoin pour se défendre des maraudeurs hobgobelins, des nomades des steppes, des sauvages de la jungle et surtout de la puissance insulaire du Nippon. La poudre y est connue mais le conservatisme et le manque d'esprit d'entreprise empêchent l'extension de son usage. Cet état de fait est entretenu par l'universelle religion Simca. Mis à part quelques états indépendants et les tribus primitives, les royaumes de Cathay adorent une divinité unique, le Simca orange [sic!]. Simca est l'équivalent du Bouddha de notre monde. Les moines portent des robes oranges et pratiquent intensivement la méditation. Le Vim-to est une version martiale du simcisme.

Il existe bien des langues en Cathay, mais celle de la caste des administrateurs, l'oriental (ou Cathan), est comprise aussi bien par les marchands que par les notables de tous coins.

L'un des miracles du Grand Cathay et Weijin, siège du Trône du Dragon et capitale de l'empire. Réputé pour être la plus grande ville du monde, elle abrite de véritables merveilles comme les Jardins Paradisiaques, le temple des Deux Lunes et la mystique rivière des Âmes, censée permettre le passage dans l'au-delà.

Les moines Vim-to

Les moines Vim-to, universellement craints et respectés, sont une autre caractéristique de la société orientale. Ils vivent dans des temples isolés et étudient les voies du Vim-to spirituel et arcanique, une étude impliquant la vénération de dieux innommables et de démons inimaginables [notamment des élémentaux, des héros et des ancètres divinisés selon RoDM]. Ils se battent à mains nues car les armes leurs sont inutiles.

Le clergé Vim-to administre l'étrange religion de la nation. Les moines Vim-to sont possiblement l'ultime expression des principes du Vim-toisme; une dévotion du corps et de l'esprit, une privation et un sacrifice total.

Quelques noms et autres informations connus pour Cathay :

- Sur la carte du monde Connu de la V8 (lien) apparaisse deux villes : Wei-Jin et Nan-Gau ainsi qu'un ouvrage remarquable : le "Grand Mur" qui fait évidement penser à la Grande Muraille.

- Son Excellentissime Majesté Xen Huong, Empereur Dragon Céleste (RO V6 p8). Il régnait autour de - 2730/-40 CI.

- Empereur Wu (DoW p95). Rencontre les tiléens Ricco et Robbio en 1699 CI. Ce même empereur est l'origine d'une invasion des Terres du Sud en 1690 CI (LA HL V5 p49). Un de ses capitaines, Yin-Tuan, évita de peu la mort à Zlatlan.

- Lors de la fameuse bataille de Xen-Tu (on n'a pas de date), les forces de Hobgobla Khan se heurtèrent aux armées de Cathay de l'Empereur Pu-Yi. (WDF59 p8). "Quand Hablo Khan, le chef du contingent hobgobelin, fut abattu par le champion cathayen Tong Po, la plupart de ses hommes prirent la fuite, croyant la bataille perdue. A ce moment, Oglah Khan [alors un des chefs de guerre hobgobelin les plus en vue] choisit de sauver sa peau en trahissant ses congénères et en se tournant du côté des forces de Cathay. C'est alors que surbient le gros de la Horde de Hobgobla Khan, qui submergea rapidement les cathayens à plus de cent contre un et les écrasa sous une charge dévastatrice. Oglah Khan dut alors prendre la fuite, échappant de justesse au courroux de son seigneur."

- L'empereur Dragon de Cathay a établit "récemment" une ambassade avec Marienburg (MàVE p128).

- Il existe d'ailleurs un quartier nommé Zijdemarkt ou Marché de la Soie ou encore Petite Cathay à Marienburg. On y trouve des soieries de qualité, du thé et petites maisons de banques. (MàVE p54)

monnaie trouée- Quelques informations sur les monnaies locales dans L'Arsenal (p9 et 112).

"On trouve aussi quelquefois en Kislev des pièces venues du lointain Cathay, leur valeur étant plus liée à leur rareté qu'à leur composition. En effet, ces pièces sont marquées de créatures étranges provenant de cette mystérieuse contrée. Le plus souvent, ces pièces sont trouées pour pouvoir être enfilées sur une corde servant de bourse, comme il est de coutume au Cathay. "

Koku"[Le Koku d'or]était [une monnaie] inconnue jusqu'à ce qu'une franche-compagnie des Principautés Frontalières ne décime une tribu de hobgobelins des Terres Sombres. Au milieu des ruines fumantes de leur campement, ils trouvèrent le produit de rapines perpétrées dans tout le Vieux Monde. L'un des coffres, particulièrement ancien, contenait 100 pièces ternies frappées de symboles apparemment originaire du lointain Cathay. Lorsqu'ils les nettoyèrent, ils s'aperçurent que les pièces étaient faites de l'or le plus pur. Ces pièces furent vendues à quelques négociants dans l'Empire, qui tous confirmèrent que les caractères imprimés sur les pières ne laissaient aucun doute quant à leur origine. Toutefois, elles sont beaucoup plus anciennes que toutes lers monnaies jamais découvertes dans le Vieux Monde."

- Des marchands arabes se fournissent directement en Ind et au Cathay (L'arsenal p13) notamment en soie (p54) : "Importée du Cathay, la soie reste probablement le plus cher textile du Vieux Monde. Tissée selon des motifs élaborés, on l'appelle damas."

Que se passe-t-il à Cathay ?

-200 CI (~) : Le culte Chi'Ing (nom sous lequel Tzeentch, l'architecte du changement est connu en orient) croit en popularité chez l'aristrocratie de Cathay. [LA RdC V5 p32]

Marienburg à Vau-l'eau (p128-129) nous inquiète : le nouveau Premier secrétaire de l'ambassade de Marienburg est un nommé Hong Fu Chu. "[Il] est arrivé à Marienburg il y a un an environ avec la nouvelle qu’une faction entièrement dévouée au Seigneur du Changement ["Seigneur Tsien-Tsin", ou Tzeentch] avait pris le pouvoir à la Cour Céleste. L’ambassadeur, un vétéran de la politique de Cathay, n’a pas mis la chose en doute, et n’en a, en tous cas, pas demandé confirmation à son Empereur. Il n’a pas non plus émis la moindre remarque sur la démarche inhabituelle de son nouveau Premier Secrétaire." Hon Fu Chu pourrait aussi être un imposteur...

LES ILES DE NIPPON

La grande île au large de Cathay s'appelle le Nippon : c'est un royaume insulaire et une grande puissance maritime indépendant peuplé de robustes paysans, de marins et de sévères seigneurs féodaux, les Shoguns. Isolés du reste de l'humanité par de grandes distances et des mers terriblement dangereuses, ces hommes de l'orient ont développé une société guerrière unique et étrange.

Quand Sigmar combattait les gobelins pour la domination du Vieux Monde, les Nippons étaient unis pour la première fois sous un unique empereur (en l'an 1 du CI, le processus était déjà bien avancé, le premier empereur nippon Yamyakyuki 1 mourut en l'an 12 du CI). Bien que le Nippon souffre de guerres civiles permanentes, il reste le pinacle de la civilisation en orient.

Gouverné par un empereur semi-divin reclus, le vrai pouvoir au Nippon est dans les mains des nombreux seigneurs féodaux appelés shogun. Ces nobles guerriers gouvernent de grands domaines et commandent des armées avec lesquelles ils lancent fréquemment des guerres privées entre eux. Ces Shogun sont incroyablement cruels et ne gardent leur pouvoir qu'à travers leurs guerriers d'élite, les samouraï.

Le pays est vaste et souvent inhospitalier, les samourais sont puissants et l'empereur est faible : le pouvoir central n'existe presque pas. Les samouraïs dirigent la société, offrant la protection contre le droit de lever les impôts et celui d'entretenir des milices : ils contrôlent ainsi villes et cités. A mesure que le pouvoir des samouraïs grandissait, chaque communauté avait de plus en plus besoin d'eux. L'entraînement, le fanatisme et la pratique guerrière des samouraïs en font des guerriers terrifiants. Heureusement pour le reste de l'humanité, les samouraï passent la plupart de leur temps à se battre entre eux et se soucient peu des étrangers. Leur fatalisme est si fort que quelques uns d'entre eux (jusqu'à 10%) peuvent devenir kamikazes au cours d'une bataille. Un kamikaze sortant vivant d'une bataille se suicidera, persuadé que son heure est venue et que continuer à vivre serait une insulte à Simca.

Les nippons adorent aussi des ancètres et des héros divinisés ainsi que des esprits.

Les ninja

Dans le mystérieux Nippon, les ninjas ou "guerriers invisibles", dominent la nuit. On murmure leur nom avec peur. Entraînés depuis l'enfance dans les arts martiaux et armés d'un assortiment d'armes étranges et terrifiantes, cette caste d'assassins est devenue synonyme d'une mort soudaine et inévitable. Certains leurs attribuent des pouvoirs magiques, mais ils n'en ont pas besoin. Ils pourraient diriger le Nippon s'ils le voulaient, mais ils méprisent le pouvoir temporel et louent leurs talents à ceux qui peuvent se le permettre.

Quelques informations connues sur Nippon :

L'empereur local s'appellerait aussi le "Soleil Divin du Nippon". Il a établit "récemment" des "relations formelles" avec Marienburg (MàVE p128).

Il existe d'ailleurs un quartier nommé Nipponstad ou Nipponville à Marienburg. Ses habitants sont manœuvres, pêcheurs oudomestiques des maisons elfes. (MàVE p54)

CREATURES DE L'EXTREME ORIENT [Warhammer Armies]

Ki-Rin

Selon les sages de Cathay, la race des Ki-rin est née de l'union divine de l'Air et de la Terre à l'origine des temps (comme disent les sages Cathans), quand le monde était jeune. L'histoire est typique de l'orient et donc assez fantaisiste, mais reflète bien la puissance de ces créatures. Les Ki-rin ne sont pas des créatures naturelles, bien qu'elles aient l'air de chair et de sang. Elles vivent parmi les forces dévastatrices des éclairs, tempêtes et tonnerre.Les Ki-rin sont des créatures aériennes, chevauchant les vents hurlants et les nuages de tempêtes, mugissant comme le tonnerre et crachant la foudre. Les Ki-rin peuvent être chevauchés par un unique personnage

Physique : Les Ki-rin ressemblent à des chevaux avec de longues crinières tissées d'éclairs. Au centre du front de cette créature se trouve une longue corne d'argent, utilisée pour empaler ses ennemies.

Alignement : Neutres. Les Ki-rin ne se soucie peu des créatures de chair de ce monde.

Chien de temple

Les Chiens de Temple sont des statues de pierre gardant les entrées des temples en Cathay et Nippon. En temps de guerre, la puissance des dieux du temple est investie dans ces statues pour les animer. C'est un grand honneur de monter ces animaux divins, indiquant que le cavalier est favorisé par les dieux. Toutes les attaques d'un Chien de Temple sont considérées comme magiques de la même façon que les attaques de démons et d'Elémentaires.

Physique : De la taille d'un cheval, ils ressemblent à un croisement entre un pékinois et un lion. Le Chien de Temple garde certaines propriétés de la pierre, lui donnant une peau solide et un poids énorme. Leur grand poids rend les Chiens de Temple très efficace pour écraser leurs adversaires.

Alignement : Neutre

Tigre-garou

Le tigre-garou est une forme commune de la lycanthropie en orient. Les tigres-garous peuvent prendre la forme d'un tigre, d'un humain ou une forme mi-homme mi-tigre. Sous forme de tigre, ils sont sujets à la stupidité.

Ki-rin et chien de temple

Les espèces décrites comme présentes à Cathay :

Humanoïdes : Gobelinoïdes, surtout hobgobelins. Des gobelins mineurs, surtout à l'est. Quelques gobelins et rares orques. Ogres et géants.
Monstres : Griffons, Lions, panthères, peu de loups.
Forêts : Araignées géantes et sangliers
Jungles : Sangsues géantes, tiques géantes
Sud : Chevaux
Ouest : Dragons, tigres
Hauts plateaux : Ours de Cathay et panda géant

ARSENAL DE L'EXTREME-ORIENT

Les armées orientales utilisent quelques armes exotiques et d'autres basées sur la poudre noire. Les armes peuvent être gravées, peintes ou laquées. Le bois est toujours laqué en noir ou rouge, parfois les deux.

Arme à une main

Les ninjato sont des épées, les nunchaku, des fléaux.

Les épées longues "du Cathay" sont forgées par les meilleurs armuriers du Cathay et du Nippon sont des objets très recherchés dans le Vieux Monde, si bien que leur prix atteint des sommes folles [500 CO]. Si un personnage pose un jour la main sur une telle arme, il comprendra rapidement ce qui fait leur valeur.

Naginata

C'est une arme orientale étrange ressemblant à une courte lance avec une longue lame courbe. Entre la lance et la hallebarde.

Arquebuse

L'arquebuse est une arme à feu à canon court munie d'une crosse semblable à celle d'un fusil. C'est une arme grossière chargée par le canon. Le tir s'effectue en appliquant un morceau d'amadou enflammé sur un petit trou à la base du canon. L'arquebuse peut être utilisée comme n'importe quelle autre arme de jet mais elle doit être rechargée après chaque tir.

Pistolet à pierre

Ces pistolets sont équipés d'un silex qui, lorsque l'on appuie sur la gâchette, produit une étincelle qui, à son tour, met le feu à une charge de poudre placée dans le canon. Ils s'utilisent d'une seule main et ils conviennent à merveille à la cavalerie. Les samouraïs ont, à contre coeur, adopté le pistolet lorsqu'ils se sont rendu compte qu'ils étaient redoutable à courte portée si on le chargeait d'une dose de poudre bien supérieure à celle normalement prescrite. Ceci donne au pistolet une forte tendance à exploser dans la main, ce qui n'est pas pour déplaire aux samouraïs, toujours prêts à s'exposer au danger pour améliorer leur réputation de bravoure. Les pistolets à pierre ont un fort recul, ceci interdit de tirer avec une de ces armes dans chaque main. En principe, il faut du temps pour recharger mais les samouraïs considèrent que cette tâche indigne d'eux et n'utilisent chacun de leurs pistolets qu'une fois par bataille.

Lance-fusées

De simples fusées tubulaires ont été utilisées pendant des siècles à Cathay et en orient pour des divertissements publics nocturnes riches en couleurs. La version militaire de la fusée est beaucoup plus grande et dangereuse, mais son design est à peu près le même. Les fusées de guerre nippones mesurent entre 2 et 3 mètres. Elles sont remplies d'une quantité très précise de poudre noire pure. Leur portée peut être calculée très exactement en modifiant les trajectoires grâce à l'inclinaison variable sur lequel les fusées sont placées. En plus de leur charge explosive, les fusées contiennent divers éléments pyrotechniques produisant des bruits assourdissants, des éclairs aveuglants et beaucoup de fumée. Tous ces effets sont destinés à désorganiser et à effrayer les survivants de l'explosion.

Les fusées sont lancées depuis des châssis spécialement construits. L'équipage typique d'une fusée est de deux ou trois servants et le châssis est assez léger pour être transporté. Le temps demandé pour recharger et régler la trajectoire de la nouvelle fusée dépend du nombre des servants.

Dans un passé lointain, certains théoriciens érudits nippons ont imaginé une combinaison des kamikazes nippons et des fusées. De braves volontaires ont fait attacher des fusées à leur dos, leur permettant de foncer vers leur cible. Guidée par les bras du kamikaze, ces fusées sont bien plus précises que des fusées normales. Comme le kamikaze a une bonne vue du champ de bataille, il peut diriger sa fusée contre des cibles spéculatives avec bien plus de précision. Le kamikaze peut être lancé au lieu d'une fusée normale.

Des hommes de l'orient, l'arme est aussi passée dans les mains des hobgobelins.

Grenade torinoko

Utilisées par les ninja, ces grenades peut contenir une variété de substances, comme une petite quantité d'explosifs, de la poudre aveuglante ou un irritant violent.

Kusarigama

Cette arme des ninja est une faucille fixée au bout d'une corde ou d'une chaîne. Elle peut être utilisée comme arme à une main ou comme arme de jet et peut en plus empêtrer l'adversaire à la manière d'un filet.

Shuriken

Ce sont les étoiles de jet des ninjas. Elles sont toujours empoisonnées.

ARMEES NIPPONNES

Ces nobles guerriers gouvernent de grands domaines et commandent des armées avec lesquelles ils lancent fréquemment des guerres privées entre eux. Une armée nippone dispose d'un mélange exceptionnel de troupes de choc dévastatrices, de tireurs redoutables et d'artillerie terrifiante. Les samouraï ne sont pas de grands tacticiens et préfèrent une approche directe avec le soutien d'unités de tir et montées.

Les armures orientales sont souvent laquées pour les protéger du climat tropical chaud et humide. Les armures traitées de cette façon peuvent être noires, rouges ou rouges foncées. D'autres armures peuvent être en acier ou fer noir. Les vêtements des samouraï sont souvent sophistiqués, avec une variété de couleurs comme rouge, bleu, vert et jaune. Les tissus peuvent avoir des motifs. Les non-samouraï porteront un uniforme de couleurs plus ternes, blanc, ocre, rouge sombre, bleu ou marron.

Les armées nipponnes sont identiques à celles de Cathay [WFB2].

Officiers

Les seigneurs samouraï dirigent des troupes disciplinées et entièrement dévouées. Le code martial des samouraï n'accepte pas la défaire et il ne peut y avoir d'honneur dans la défaite. Les samouraï sont très préoccupé par leur réputation en tant que guerriers et se battront toujours jusqu'au bout. Ils ont accès à tout l'équipement des samouraï et aux armes magiques. Ils peuvent chevaucher un Kin-Ri ou un Chien de Temple.

Mages Vim-to

Les mages Vim-to sont des maîtres du Vim-to Arcane et, comme la sagesse vient avec l'âge, les mages les plus expérimentés sont de moins bons combattants. Il est contre les principes du Vim-toisme Arcane de chercher le combat, mais se défendre est accepté. Ils portent souvent un bâton blanc magique, mais pas d'autres armes. Il n'en a pas besoin car il possède tout les pouvoirs d'un moine Vim-to. Les différents niveaux de maîtrise sont appelés : novice, acolyte, adepte et mage.

Ninja

Les ninja sont une caste de maîtres assassins. Ils sont parfois utilisés à la bataille, essentiellement pour infiltrer les lignes ennemis ou prendre d'assaut un fort ou autre position. Ils peuvent aussi se cacher dans tout régiment nippon. Ils ne sont pas ralentis par les terrains difficiles ou les obstacles et lorsqu'ils sont équipés de nekode ou grappins, ils peuvent escalader les murs. L'uniforme du ninja vient en plusieurs couleurs : noir, en opérations de nuit ou par mauvais temps; blanc, en environnement enneigé; vert, en forêt. Dans de bonnes conditions, leur uniforme et leur discrétion les rendent presque invisibles. De nombreuses tenues de ninja comportent des pièces d'armure.

Les ninja ont des compétences liés à leur art comme vision nocturne, pistage et parfois une utilisation de la magie limitée. Ils sont également entraînés aux mêmes arts martiaux que les moines Vim-to et peuvent se battre à mains nues ou avec un large choix d'armes (cf. plus haut) : kusarigama, shuriken empoisonnés, sarbacane, grenade torinoko, arme à une main supplémentaire, arme à deux mains, fléau, ... Ils utilisent largement le poison.

Moines-guerriers Vim-to

Les ordres monastiques, qu'ils soient cléricaux ou guerriers, sont très nombreux au Nippon. Les moines entrent dans leur ordre dès l'enfance et consacrent toute leur vie à la philosophie, à la théologie et aux arts martiaux. Cette vie d'étude développe leurs capacités corporelles et mentales d'une manière incroyable. Ils peuvent combattre désarmés sans peine mais utilisent parfois des épée à deux mains, des arcs longs et s'équipent parfois de cuirasses ou d'armure de plates, même si cela les ralentit.

Les moines sont immunisés à la psychologie, au moral et à la magie. Ils n'ont ni bannière, ni instrument, ni champion.

Samouraï

Les samouraï sont la noblesse guerrière du Nippon dont la caste domine la société. Ils adhèrent à un code d'honneur martial strict dans lequel la défaite est considérée comme la plus grande humiliation. Les samouraï se battent en unités improvisées, se réorganisant après chaque bataille. En plus de leur arme à une main et d'une armure légère, ils ont accès à un vaste arsenal : arme à deux mains, arc, arc long, lance, armure lourde, bouclier voire pistolets. Ils peuvent également combattre à cheval.

Kamikazes

De nombreux jeunes guerriers fanatiques considèrent que mourir à la bataille constitue l'honneur suprême. Les guerriers kamikaze de Nippon vont à la bataille comme bombes humaines. Ils portent un tonnelet de poudre noire ou des baudriers contenant plusieurs charges explosives. Ils se cachent dans des unités ordinaires avant la bataille. Dès qu'un ennemi approche, le Kamikaze allume sa mèche et se précipite vers l'ennemi.

Ashigaru

Les guerriers samouraï sont aidés à la bataille par leurs suivants, les ashigaru, qui sont la base de la plupart des armées. Ce sont des guerriers hautement disciplinés et ils obéissent aux samouraï sans poser de questions. Ils portent une arme à une main et peuvent avoir des lances, des arcs longs, des arquebuses, des arbalètes, des pistolets et une armure légère (voire des cuirasses -50% seulement). Certains ashigaru peuvent être montés.

Paysans

Les paysans nippons ne sont pas très chauds pour combattre dans les armées de leurs seigneurs samouraïs, mais, la plupart du temps, on ne leur demande pas leur avis ! Ils peuvent avoir des lances.

Pièces d'artillerie

Alors qu'aucun samouraï ne s'abaisserait à travailler avec des servants appartenant à une caste inférieur ou à manipuler une "arme de lâche", la profession d'artilleur est fort estimée par les ordres militaires moins aristocratiques. Les armées de Nippon utilisent des canons (comparable à ceux de l'occident), des lance-fusées, des catapultes et des balistes.

Mercenaires ogres

Ce sont les seuls mercenaires employés par le Nippon, à cause de l'isolement géographique du pays.

Alliés géants

 

Samouraïs, samouraï cavalier, paysan et ninja

 

Armées nippones comme mercenaires

Nippon est un royaume insulaire et une grande puissance maritime et il arrive parfois qu'un typhon disperse la flotte d'un samouraï, envoyant ses vaisseaux au loin. Si l'un de ces vaisseaux échoue sur une côte étrangère, le commandant samouraï rassemblera ses hommes et ira voir l'autorité la plus proche pour lui offrir ses services contre gîte et couvert. Parfois un seigneur samouraï embarquera ses troupes délibérément pour naviguer vers le soleil levant à la recherche d'aventure, surtout si les autres clans féodaux le gênent. La seule armée décrite comme pouvant engager des mercenaires nippons est celle des elfes noirs.

Bannières et boucliers

Les boucliers portent souvent le badge ou symbole du seigneur guerrier commandant les troupes. Les bannières sont oblongues et plus hautes que larges,des exemples typiques sont montrés. N'importe quelles couleurs peuvent être utilisées : des couleurs claires comme le blanc, le jaune ou le vert pâle sont fréquentes, généralement accompagnés d'une phrase ou d'un mot écrit en oriental ou de formes abstraites en noir.


NIPPON ET CATHAY DANS LA "FIN DES TEMPS" [traduit et compilé par Thindariel]

Nippon et Cathay n'apparaissent pas dans les 5 bouquins de la Fin des Temps. Josh Reynold -un des auteurs- en dit un peu plus sur son blog. C'est toutefois non officiel (des personnages cités sont issus des livres d'armées de Mathias Eliasson (son site).
Celà n'est pas précisé ci-dessous mais Cathay et Nippon subissent ensuite la Waa-Grimgor.

L'Invasion de Cathay

Le Grand Bastion tomba à peu près à la même époque que le Bastion Doré [2524CI], du fait des machines de siège des Nains du Chaos. Les machines de guerre des nains, commandées par Hothgar le Renégat, détruisirent l'armée de Soldats de Terre Cuite, éveillée par l'invasion, dès les premiers temps de l'invasion. Les soldats de céramique étaient puissants mais hélas pas de taille face aux investions des Dawi Zarr et à la férocité des forces du Chaos qui les supportaient. De la même façon, les Titans de Bronze envoyés pour repousser l'invasion tombèrent les uns après les autres face aux machines de guerre ou aux géants de siège, spécialement mutilés et équipés pour augmenter leur efficacité. D'autres titans furent sabotés par les skavens, bien que ce fait demeura secret un bon moment, les skavens continuant de dissimuler leur présence.
Malgré tout, les cathayens résistèrent. Le Roi-Singe combattit à l'extérieur du mur, empilant soixante-dix-sept têtes de Champions du Chaos à l'ombre de la Muraille. Zhao Fei mena la défense du Grand Bastion au début de l'assaut, mais il fut tué au trente-troisième jour du bombardement, lorsque l'une des grandes machines de mort de Hothgar frappa le bastion et s'y aggrippa. La gueule blindée de l'engin s'ouvrit, et régurgita des Nains du Chaos, des Khazags, les furieux Wo, et des guerriers Hobgobelins. Zhao Fei mena une contre-attaque, et fut tué dans la mêlée par Rykarth l'Indestructible. Ce dernier dirigeait les forces des Nains du Chaos à la bataille, et à lui seul nettoya une section entière de la grande muraille de tous ses défenseurs.
Les Dragons Célestes qui prirent alors part à la résistance furent détruits par les magies de la horde du Chaos, ainsi que par les bêtes amenées des Désolations du Chaos : des vouivres corrompues, des drakes, des dragons-crapauds, et de monstrueux shaggoths. Les Dragons Célestes restants se replièrent vers les Montagnes des Cieux, et défendirent ces hauts pics et tous ceux qui y trouvèrent refuge jusqu'à la fin des jours.
Pendant ce temps, la cour impériale était paralysée. Les Vampires de la lignée de Maatmeses s'étaient insinués dans la bureaucracie céleste de l'Empereur Dragon au fil des siècles, mais ils n'étaient pas les seuls. Les Cultes de Tzeentch s'y étaient aussi introduits, et les deux groupes luttèrent secrètement, dressant plan contre plan, ce qui contribua à ralentir considérablement toute décision. Quelques centaines d'exécution plus tard, l'Empereur Dragon avait repris les choses en main, grâce à l'aide discrète des morts-vivants. Tian Shi mena cette purge, pourchassant les serviteurs des Dieux Sombres avec l'aide de Naaima, suivante de la Reine des Mystères.
Mais bien sûr, à ce moment il était trop tard. Le Bastion n'était plus une muraille tournée vers l'ennemi, mais était devenu une forteresse aux mains des Nains du Chaos. Rykarth l'Indestructible pourchassa les derniers moines-guerriers qui en gardaient les chambres intérieures. La place-forte permit aux forces du Chaos de plonger sur le coeur de Cathay en toute impunité. Ils brûlèrent les monastères des moines-guerriers, pillèrent les stupas, dévastèrent les terres agricoles, tandis que l'Armée Impériale se battait pour gagner du temps et permettre aux provinces du sud de mobiliser des renforts. Dalai-Tai mena sa tribu contre les cavaliers sauvages des Khazags, peu de temps après la chute du Bastion. Qu'il survécut ou non à cet assaut initial est inconnu, mais ses guerriers continuèrent à harrasser les forces du Chaos pendant des semaines alors que le siège se déplaçait vers Weijin.
A ce moment, le Clan Eshin assassinait tout personnage officiel d'importance au Cathay, neutralisant l'effort militaire par le sabotage et le meurtre. Chu-Ye Xian fit partie de ces membres de la Cour Impériale assassinés avant l'évacuation. Une fois les skavens détectés, l'Empereur Dragon mena lui-même la Garde Céleste dans le dédale souterrain courant sous Weijin afin de massacrer les skavens. Chen-Long descendit lui aussi dans le dédale, seul. Ce qu'il advint alors est inconnu, mais aucun skaven ne survécut et le dédale s'effondra, empêchant toute tentative de le suivre. Les skavens n'étaient plus une menace, mais seuls un dixième des hommes de la Garde Céleste ressortit des souterrains.
L'Empereur-Dragon finit par sortir de la ville pour affronter l'ennemi devant les portes-mêmes de la capitale. Il parvint même, avec l'aide de Huan Bei, à les repousser encore et encore, malgré les fléaux de Nurgle qui souraient dans les rues et les courtisans de Slaanesh qui corrompaient ses conseillers. Seule l'arrivée des Nains du Chaos et de leurs canons permit d'abattre les murs de la cité.

Le Nippon

Nippon était le centre d'activité du Clan Eshin, comme la Lustrie était celui du Clan Pestilens, et souffrit d'un destin comparable. Quand la grande invasion skaven commença, le Clan Eshin isola systématiquement le Nippon de ses plus proches voisins, tuant les marchands, coulant leurs navires, assassinant les ambassadeurs, dans le but de le conserver pour leur propre plaisir. Non pour un asservissement massif de la population ou pour le pillage, mais pour orchestrer prudemment une campagne de déconstruction politique, sociale, économique et militaire.
Ainsi, Yoritomo Ieyasu fut assassiné. En tant que Shogun, il était une cible prioritaire pour les skavens, et sa mort conduisit à un grand bouleversement au Nippon.
Puis les skavens furent découverts, par la maladresse de quelques uns qui ne furent pas assez discrets. La guerre devint ouverte, et les skavens relachèrent toute la force de leurs hordes immenses. Sarutori Hanzo conduisit la lutte contre l'envahisseur, les pourchassant sur les toits et dans les galeries, traquant les créatures responsables de la mort de Ieyasu. Ses compétences étaient mises à l'épreuve en combattant tous les assassins du Clan Eshin qu'il put trouver, et il les pourchassait encore quand le monde prit fin. De même O-Sayumi combattit les skavens où qu'elle put les trouver, et délivra leurs captifs quand elle le put. C'est elle qui mena de nombreux habitants des côtes vers les terres, dans les montagnes, et les défendit contre quiconque leur barrait le chemin.